Le peuple des Osages est en plein dans l’actualité avec deux films sur son histoire : celui de l’américain Martin Scorsese « Killers of the Flower Moon » et celui du réalisateur occitan Francis Fourcou « Un pont au-dessus de l’océan ». Rencontre entre la culture d’oc et la culture des Osages à Montauban lors de la projection du film de Francis Fourcou.

Des grandes plaines osages d'Oklahoma aux montagnes d'Occitanie, deux cultures autochtones se parlent et se répondent. Le film nous montre d’un côté le voyage d’une Occitane, la comédienne Isabelle François, chez les Osages en Oklahoma. De l’autre celui d’une Osage, la poétesse Chelsea Tayrien Hicks, chez les Occitans en France. 

Une équipe de l’édition en langue occitane de France 3 était au cinéma CGR Le Paris de Montauban pour la projection de « Un pont au-dessus de l’Océan ». Une avant-première en présence du réalisateur, Francis Fourcou, de la poétesse osage, Chelsea Tayrien Hicks et de Jean-Claude Drouilhet pour l’association Oklahoma-Occitanie.

durée de la vidéo : 00h02mn42s
Projection en avant-première à Montauban le mardi 24 octobre 2023 ©FTV

Avant toute chose, il faut rendre hommage à Jean-Claude Drouilhet, l’homme qui a porté depuis 1990 les échanges entre Occitans et Osages. Jean-Claude Drouilhet est décédé le lendemain cette projection. Si cette histoire se poursuit, si le film de Francis Fourcou existe, c’est surtout grâce à lui…

Jean-Claude Drouilhet, fondateur de l’association Oklahoma-Occitanie

C’est en juin 1987 que Jean-Claude Drouilhet découvre un article de la revue Historama dans lequel il apprend qu’en novembre 1829, trois Indiens de la tribu des Osages sont arrivés à Montauban, après plus de deux années d’errance un peu partout en Europe. La communauté montalbanaise de l’époque et l’évêque Monseigneur Dubourg réussissent à réunir l’argent nécessaire pour que les trois osages puissent retourner chez eux. 
Qui étaient ces indiens et que venaient-ils faire en France ? Lire l'article de Marie Martin : on vous raconte...

Cette histoire hors du commun intrigue Jean-Claude Drouilhet, il décide de reprendre des liens avec les descendants de ces trois indiens.
Il contacte la tribu, une bouteille à la mer qui trouvera réponse : « Ils m’ont tout simplement répondu qu’ils connaissaient bien cette histoire de leurs ancêtres revenus de Montauban et qu’ils étaient prêts, si nous le souhaitions, à faire des échanges avec eux… » (propos recueillis en 2014 par Clément Alet - lire la suite).

C’est ainsi qu’est née l’association Oklahoma-Occitanie.
A l’été 1990, ce sont 43 indiens Osages qui se déplacent à Montauban et marchent sur les pas de leurs ancêtres. Depuis de nombreux échanges ont eu lieu. Jean-Claude s’était déplacé lui-même en Oklhama à la rencontre des Osages en 2005, avec une équipe du magazine Viure al País.

Au mois de mai dernier, nous avions recontré Jean-Claude Drouilhet qui oeuvrait dans une campagne nationale lancée par l’association Oklaoma-Occitania. Campagne pour la reconnaissance de l’apport des peuples autochtones d’Amérique au développement, notamment de la démocratie.

durée de la vidéo : 00h00mn34s
Jean-Claude Drouilhet : à propos de la campagne nationale lancée par l’association Oklaoma-Occitania au printemps 2023 ©FTV


Pour sa dernière soirée, mardi 24 octobre 2023, Jean-Claude, lors de la projection en avant première du film de Francis, s'exprime :
« J’ai retrouvé des choses que je connais, les endroits, la plaine et aussi les gens qui sont dans le film. Nous connaissons ces hommes et ces femmes, ils sont venus à Montauban. »  

S'il a revu avec émotion les Osages qu'il a reconnu à l'image, il a ausi fait la connaissance de l’un des personnages principaux du film de Francis : la poétesse osage, Chelsea Tayrien Hicks.
Chelsea est par ailleurs, petite-fille de l'une survivante des massacres évoqués dans « Killers of the Flower Moon » de Martin Scorsese.

Une belle dernière soirée, un bel hommage juste avant l'heure, en quelque sorte...

Le film-documentaire « Un pont au-dessus de l’océan » de  Francis Fourcou

Un film qui relie la lutte pour deux cultures minorisées :  aux Etats-Unis, en Oklahoma, pour la culture osage, et ici, pour la culture occitane.

Francis Fourcou met en scène deux femmes qui nous racontent deux cultures autochtones aux langues menacées. Le film nous montre d’un côté le voyage d’une Occitane, la comédienne Isabelle François, chez les Osages en Oklahoma. De l’autre, le séjour d’une Osage, la poétesse Chelsea Tayrien Hicks, chez les Occitans en France. Des grandes plaines osages d'Oklahoma aux montagnes d'Occitanie, deux cultures autochtones se parlent et se répondent.

Un film-documentaire tourné en occitan, anglais et osage, avec la participation de : Chelsea Tayrien Hicks, Isabelle François et Muriel Batbie Castell.
Les musiques sont de Sandra Hurtado-Ròs et Gérard Zuchetto, connus comme spécialistes de la musique médiévale dans la langue des troubadours.
Le film est produit par Écransud Distribution et Les Toiles d'Oc.

Il y a 200 ans, pour la première fois, les Osages arrivaient à Montauban. Aujourd’hui Chelsea Tayrien Hicks est venue à son tour, pour le film « Un pont au-dessus de l’océan », découvrir l’Occitanie.
Elle y a trouvé des liens avec son pays à elle :
« Je ne connaissais pas les habitants ruraux, la relation qu’il y a à la terre, et pas vraiment la langue. La similarité, c’est que la langue a été opprimée, interdite, qu’elle ne pouvait pas être parlée dans les écoles. C’était choquant et c’est un gros point commun. »

Le film de Francis Fourcou est programmé aux cinémas Utopia de Toulouse-Borderouge et de Tournefeuille jusqu’au 5 décembre 2023 : programmation Utopias de Toulouse

Autres dates, autres cinémas : programmation "Un pont au-dessus de l'océan"

Le peuple des Osages connait aussi en ce moment une médiatisation mondiale avec dernier film de Martin Scorsese :  « Killers of the Flower Moon »... magnifique.

Deux belles séances de cinéma en perspective.



L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité