Cité Internationale des Chercheurs : 383 logements au cœur de Toulouse en 2023

Publié le

La CIC, Cité Internationale des Chercheurs de Toulouse verra le jour en 2023. Idéalement située en plein centre ville, elle fera le lien entre les quartiers St Michel et Busca. Elle accueillera 383 logements et équipements pour les étudiants et les chercheurs, de France et de l'étranger.

L'ancien site de la cité des sciences de Toulouse est en pleine mutation. Sur une parcelle de 10.000 m², qui accueillait jadis le laboratoire du professeur et prix Nobel de chimie Paul Sabatier, un vaste chantier est en cours à quelques centaines de mètres du Quai des Savoirs et du siège de l'Université fédérale, sur les Allées Jules Guesdes. Seule l'ossature du bâtiment en forme de H abritant autrefois le laboratoire du professeur Sabatier et construit en 1912 avec l’argent de son le Prix Nobel, a été conservé sur ce site. 

 

Un lien symbolique

Pour Pierre-Louis Taillandier, architecte du cabinet TAA (Taillandier Architectes Associés à Toulouse), "le projet proposé est un projet urbain qui reliera deux quartiers qui n’ont pas l’habitude de dialoguer, le quartier St Michel plus paupérisé et le quartier plutôt bourgeois du Busca. Ce qui semblait fondamental et intéressant, c’est de les relier par le patrimoine et la science". 

Le nouveau complexe situé entre la Grand rue St Michel et la rue des Trente six Ponts, sera traversé par une rue piétonne entre les deux quartiers et ouvrira aux riverains son jardin, ses patios et les espaces de convivialité protégés.

"Des équipements dignes de ce nom"

Le complexe de la Cité Internationale des Chercheurs de Toulouse offrira dès 2023, 260 logements étudiants et plus de 120 chambres d'hôtel destinées aux chercheurs et doctorants français et étrangers. Des services viendront aussi compléter l'accueil comme des restaurants, un club des chercheurs, un espace de co-working, une salle de conférence de 200 places. 

Christophe Sonnendrucker, chef de projet de l'Université Fédérale de Toulouse, fait ce constat : "Toulouse est la deuxième ville universitaire de France, avec plus de 30 établissements universitaires, écoles d'ingénieurs et centres de recherches, 70 laboratoires et ne dispose pas d'équipement digne de ce nom pour recevoir correctement les étudiants, doctorants et chercheurs. C'est le paradoxe de la situation."

Ce nouveau projet de logements et de services dédiés à la communauté scientifique internationale est porté par La Cité Jardins pour l'Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées pour un budget de 39 millions d'euros. La livraison est prévue pour janvier 2023.