Cet article date de plus de 7 ans

Comment marche le nouveau radar embarqué de la rocade à Toulouse ?

Ce nouvel outil, opérationnel depuis le 15 mai sur le périphérique et les voies pénétrantes de Toulouse, traque les gros excès de vitesse. En trois semaines, 357 infractions ont déjà été constatées. Embarquez à l’intérieur de la Mégane banalisée et découvrez son fonctionnement...

© PC / France 3 Midi-Pyrénées
On l'appelle RMNG, c'est le radar mobile nouvelle génération. Il fonctionne de jour ou de nuit, par beau temps ou sous la pluie. Sa particularité : être embarqué dans une voiture de police ou de gendarmerie banalisée. Pour le moment, celui qui a été déployé en Haute-Garonne est unique. La Mégane marron circule sur le périphérique ou les rocades de Toulouse. Les opérations n'ont pas lieu tous les jours mais presque, à raison d'une 1/2 journée de mission de policiers afin de traquer les automobilistes qui appuient un peu trop sur l'accélérateur. Attention le flash, placé sous la plaque d'immatriculation avant de la voiture de police, est invisible. C'est un système infrarouge et les automobilistes pris en flagrant délit d'excès de vitesse ne s'en rendent pas compte. A l'approche de l'été et des grands départs sur la route des vacances, il s'agit pour les forces de l'ordre de lutter contre les grands excès de vitesse, de limiter les risques d'accidentologie et de pister les conducteurs "usuels" du périphérique qui accélèrent entre les radars fixes. La vitesse excessive est la cause de plus d'un quart des accidents mortels en 2012 (près de 1 000 décès). En Haute-Garonne, en 2011, la part des tués en deux-roues motorisés atteignait un accident mortel sur trois. Les policiers ne cachent pas la plaque d'immatriculation de cette nouvelle voiture qui n'est pas un secret pour leur service, ni pour les internautes bien avertis.

Le fonctionnement :

En France, 20 véhicules de ce type ont été déployés depuis le mars 2013. D'ici juin, 26 autres nouveaux radars mobiles vont circuler sur les routes de France, notamment aux abords des grandes agglomérations. En Haute-Garonne, il y en aura un autre en zone gendarmerie en juin 2013. A terme, ils flasheront dans les deux sens de circulation.

© PC / France 3 Midi-Pyrénées
© PC / France 3 Midi-Pyrénées
© PC / France 3 Midi-Pyrénées
© PC / France 3 Midi-Pyrénées
© PC / France 3 Midi-Pyrénées
© PC / France 3 Midi-Pyrénées
© PC / France 3 Midi-Pyrénées
© PC / France 3 Midi-Pyrénées
© PC / France 3 Midi-Pyrénées
© PC / France 3 Midi-Pyrénées
© PC / France 3 Midi-Pyrénées

Le reportage de Pascale Lagorce et Eric Coorevits :

durée de la vidéo: 01 min 43
Le flash est invisible, méfiez-vous !

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité routière police transports