Chevaux confinés, compétitions annulées : la cavalière Gwendolen Fer fait face en Haute-Garonne à la rhinopneumonie

En pleine pandémie de Covid-19 un autre virus attaque, lui, les chevaux. Les compétitions internationales sont annulées au moins jusqu'à la fin du mois de mars. Gwendolen Fer, cavalière de Haute-Garonne pré-sélectionnée pour les JO de Tokyo cet été, nous explique comment elle gère cette crise.

Gwendolen Fer et son cheval Romantic Love sont pré-sélectionnés pour les Jeux Olympiques de Tokyo.
Gwendolen Fer et son cheval Romantic Love sont pré-sélectionnés pour les Jeux Olympiques de Tokyo. © Juliette Meurin / FTV

Dans l'écurie de Saint-Léon (Haute-Garonne), tous les chevaux sont dans leur box. Ils sont 35 à devoir se faire vacciner. A cause d'une épidémie de rhinopneumonie équine, toutes les compétitions sont annulées en Europe jusqu'au 28 mars 2021. Il s'agit d'un virus très contagieux, mais déjà connu des vétérinaires. Un vaccin existe donc déjà mais jusqu'à maintenant il n'était pas obligatoire pour les chevaux. Il pourrait le devenir. 

Limiter la propagation

Pour lutter contre la propagation de ce virus, même principe que pour les humains : les chevaux sont confinés. Ou plutôt, ils n'ont plus de compétitions. Pour Gwendolen Fer, directrice des écuries de Saint-Léon et cavalière de haut niveau, c'est une sage décision.

Tous mes chevaux vont très bien donc les fédérations française et internationale d’équitation ont pris la bonne décision au bon moment : couper net les compétitions afin de limiter la propagation du virus.

Gwendolen Fer, directrice des écuries de Saint-Léon

D'autant plus que le virus, détecté à Valence en Espagne, pourrait engendrer des formes graves de la maladie.

Entrainements maison pour les JO

Athlète de haut niveau, Gwendolen Fer doit désormais s'entraîner "à la maison" comme elle dit. Une préparation moins bonne que lors des compétitions, qui permettent aussi de se faire repérer par les sélectionneurs. Surtout que Gwendolen Fer et Romantic Love, son cheval, font partie des 10 couples (cavalier-cheval) français pré-sélectionnés pour les Jeux Olympiques de Tokyo de cet été, dans la catégorie concours complet (dressage, cross et sauts d'obstacles). Gwendolen Fer est même la seule femme et la seule cavalière de la région Occitanie pré-sélectionnée dans cette catégorie. Ecoutez son témoignage : 

Gwendolen Fer témoigne au micro de Juliette Meurin et Virginie Beaulieu.

Quatre cavaliers et cavalières seront finalement sélectionnés dans le courant du mois de juin. Encore faut-il que le(s) virus soit maîtrisé(s) d'ici là.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société équitation sport animaux nature