Condamné pour préparation d'un acte terroriste, il était fasciné par Merah et s'était photographié devant chez lui

L'homme s'était pris en photo devant l'ancien domicile de Mohammed Merah à Toulouse / © A. Marchi / MaxPPP
L'homme s'était pris en photo devant l'ancien domicile de Mohammed Merah à Toulouse / © A. Marchi / MaxPPP

Le jeune homme de 28 ans s'était photographié devant le domicile de Merah à Toulouse et s'était procuré une arme. Il avait aussi envoyé un SMS indiquant qu'il allait passer à l'action. Il a été condamné à Chambéry. 

Par Fabrice Valery

Un jeune habitant de Chambéry de 28 ans a été condamné vendredi 6 septembre en correctionnelle à trois ans de prison dont un avec susis pour préparation individuelle d'un acte terroriste.

A l'audience, le jeune homme, sans casier judiciaire, s'est expliqué sur les raisons qui l'ont poussé à envoyer un SMS menaçant à son entourage, indiquant qu'il allait passer à l'acte. 

Début juillet 2018, il avait été interpellé à Chambéry. Les enquêteurs avaient découvert à son domicile un fusil de chasse, un sabre japonais mais également des publications notamment concernant Mohammed Merah et d'étranges photos. 

Tourisme morbide

Se rendant à Pau, l'homme avait fait un stop à Toulouse. Il s'était rendu devant l'ancien domicile de Mohammed Merah, rue du Sergent-Vigné, s'était pris en photo. Cette photo, il l'a conservée dans son téléphone et l'a également publiée sur Snapchat avec notamment un émoticone en forme de coeur. 

Il avait également téléchargé les 144 pages des négociations entre Merah et le Raid, lors du siège de son domicile en mars 2012. 

Une fascination

A l'audience, le jeune homme, qui possédait également plusieurs livres sur Merah, n'a pas parlé de fascination mais plutôt de curiosité. Plaidant le pétage de plomb en raison de difficultés professionnelles et sentimentales, il s'est vu reprocher cette fascination pour le terroriste toulousain.

"Je regrette et condamne les actes de Mohamed Merah, ils n'ont rien à voir avec l'islam. Moi, je n'ai jamais eu l'intention de faire du mal à personne" a-t-il dit à l'audience, comme le rapporte Europe 1.

Le parquet a requis 5 ans d'emprisonnement. Son avocat, Maître Archibald Celeyron (qui est aussi l'un des avocats d'Abdelkader Merah avec Maître Dupont-Moretti et Maître Vey) a plaidé la relaxe. En vain. L'homme a écopé de 3 ans de prison, dont un avec sursis, pour apologie et préparation individuelle à la commission d'un acte de terrorisme.

Sur le même sujet

Meurtre de Priscillia à Estagel : un jeune homme de 18 ans en garde à vue

Les + Lus