Confinement : attention à la recrudescence des arnaques à la carte bancaire sur le net

L'arnaque à la carte bancaire, le phénomène n'est pas nouveau. Mais en cette période de confinement, il est plus facile pour les escrocs d'atteindre leurs victimes. Un simple mail et un clic qui peut vous coûter cher. La Direction Régionale des Finances Publiques appelle à la prudence. 

© DENIS CHARLET / AFP
Cela commence souvent par un mail vous annonçant un trop payé d'impôts avec un remboursement à la clef. Pour toucher l'argent, il suffit de cliquer sur un lien et vous voilà piégés par les escrocs. 

Une méthode très répandue


Avec l'hyper connexion, la plupart de nos données sont en ligne : banque, électricité, factures de téléphone ou impôts. De quoi attiser l'appétit et l'ingéniosité des escrocs, à l'image de ce faux courriel dévoilé par le site officiel des impôts.
 
© impots.gouv.fr

Dans cet exemple, l'émetteur se fait passer pour la DGFiP, la Direction Générale des Finances Publiques, en usurpant le nom du site impots.gouv.fr.
L'escroquerie consiste à faire croire au destinaire qu'il doit télécharger et installer sur son ordinateur une application pour accéder à vos données. 

Des mails frauduleux mais pas que


Les escrocs possèdent toute une panoplie pour vous hameçonner. Des mails frauduleux, mais aussi des SMS, des appels téléphoniques, qui vous renvoient sur un serveur payant, ou encore sur des faux sites internet.
Avec un seul but : vous soutirer vos données et faire main basse sur votre argent. 
 
© impots.gouv.fr

Ce site frauduleux "impots.gouv.app" imite parfaitement l'accès à l'espace particulier du site officiel des impots. Il vise à subtiliser les informations personnelles des usagers pour pirater leur véritable compte.

Appel à la prudence


En cette période de confinement, la DGFiP en appelle plus que jamais à la vigilance : 

Les gens sont chez eux, alors les escrocs en profitent. Nous avons de plus en plus d'appels de personnes qui signalent ces escroqueries. Et pour certains, c'est déjà trop tard, nous confie Michelle Jaunet, chargée de communication de la Direction Régionale des Finances Publiques à Toulouse. 

Pour éviter toute arnaque, la DGFiP a mis en place une page d'information spécifique sur son site internet.

Un rappel nécessaire pour éviter de voir votre compte bancaire se vider en cette période déjà difficile. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus : conseils pratiques santé société faits divers justice finances économie impôts coronavirus/covid-19