Confinement : la Ligue contre le cancer de Haute-Garonne s'alarme d'une baisse des dons exceptionnelle

225 000 euros de dons en moins en Haute-Garonne. C'est le constat dressé par le Comité départemental de la Ligue contre le cancer. La crise sanitaire amène une crise financière qui menace les activités de l'association.

En Haute-Garonne, les dons ont baissé de 225 000 euros, ce qui fragilise le budget de l'association la Ligue contre le cancer. Le financement de la recherche pourrait notamment être menacé.
En Haute-Garonne, les dons ont baissé de 225 000 euros, ce qui fragilise le budget de l'association la Ligue contre le cancer. Le financement de la recherche pourrait notamment être menacé. © MaxPPP/ Lionel VADAM
L'impact de la crise sanitaire du Covid-19 sur le tissu associatif s'annonce déjà significatif. Le Comité Haute-Garonne de la Ligue contre le cancer a déjà comptabilisé 225 000€ de baisse de dons depuis le début de l'année.

"C'est vraiment énorme", explique Marie-Ange Léophonte, directrice du comité départemental de l'association.  "La plus grosse partie des dons se fait en fin d'année." Or, avec la crise économique, "les gens et les entreprises qui ont eu des pertes de revenus n'auront pas de quoi se tourner vers les associations pour les dons", s'inquiète la directrice.
Avec les mesures sanitaires, beaucoup d'évènements caritatifs ont déjà été annulés, et vont l'être dans l'avenir. Les opérations de mécénats et de partenariats ne seront probablement pas maintenus, ce qui risque de peser sur les finances de La ligue contre le cancer, poursuit la directrice.


La poursuite de la recherche menacée

Cette baisse de dons pourrait menacer directement la recherche. En Haute-Garonne, le comité départemental de la ligue finance 25 jeunes chercheurs qui travaillent sur la recherche clinique, fondamentale ou sur les soins infirmiers, pour un budget de 350 000€. Sans le soutien associatif, leur activité ne pourrait pas se poursuivre. En outre, la Ligue contre le cancer de Haute-Garonne finance aussi, à hauteur de 150 000€, 8 équipes labellisées d'excellence.
   

L'accompagnement des malades à distance

Malgré le confinement, l'accompagnement des malades, autre volet d'action de l'association, doit lui aussi se poursuivre. "Tout a été maintenu pendant le confinement," explique Marie-Ange Léophonte, avec des adaptations pour permettre de respecter les mesures sanitaires.
Les ateliers de méditation et sophrologie et l'activité physique adaptée se sont organisés en visio-conférence. De même, le soutien psychologique au malade s'est poursuivi par téléphone, ainsi que l'accueil des nouveaux patients.

Le comité départemental espère pouvoir rouvrir en septembre prochain, mais sa survie dépend de la générosité du public. "Pour permettre un retour progressif à un fonctionnement normal et pérenniser son accompagnement des personnes malades, les dons sont aujourd'hui vitaux", rappelle le communiqué de la Ligue contre le cancer.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société coronavirus économie vie associative
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter