Construction de la 3ème ligne de métro à Toulouse : l'encombrante question des déblais

A Toulouse, la future troisième ligne du métro est un chantier d'envergure qui devrait démarrer fin 2022. Se pose aujourd'hui la question des déblais : qu'en faire ? Tisseo Ingénierie lance un appel à manifestation d'intérêt pour identifier les capacités de valorisation des 250 000 m3 de déblais.

Le chantier de la troisième ligne du métro toulousain et de la connexion ligne B (CLB) vers Labège, repoussé notamment en raison de la crise sanitaire liée à l'épidémie de coronavirus, devrait démarrer en 2022. Des travaux d'envergure car la ligne doit faire 27 kilomètres, plus longue que les deux premières et surtout plus profonde. La troisième ligne sera aussi principalement souterraine.

Une législation plus stricte

Se pose alors la question de la gestion des déblais. Estimés à près de trois millions de mètres cubes. Or, la législation a évolué depuis la construction des premières lignes du métro à Toulouse, trente ans pour la première. A l'époque, tout ou presque avait été redistribué à des agriculteurs ou détenteurs de terres agricoles de la région. Mais les normes environnementales sont désormais plus strictes : plus question aujourd'hui de tout répandre dans des champs. 

Tisseo Ingénierie, en charge de la maîtrise d'ouvrage déléguée, cherche donc quoi faire de ces déblais et lance un appel à manifestation d'intérêt (AMI). Son but : "identifier les capacités de valorisation des terres excavées des ouvrages souterrains dans le respect de la réglementation en vigueur et dans les conditions les plus satisfaisantes du point de vue environnemental et économique".

Cet AMI s’adresse à tous les acteurs économiques qui pourraient avoir la capacité de valoriser une quantité minimale de 250 000 m3 de déblais produits par les chantiers de 3ème ligne de métro et de la CLB.

Tisseo Ingénierie

Tisseo dispose déjà de quelques pistes, notamment l'emploi de ces déblais dans des carrières abandonnées ou en tant que matériau de construction mais cet appel devrait permettre d'étudier d'autres solutions.

Un démarrage des travaux fin 2022

Quoi qu'il en soit, les travaux de forage du tunnel de la ligne 3 du métro toulousain devrait débuter fin 2022. La connexion à la ligne B est attendue en 2026 tandis que le lancement de la ligne 3 est espéré à la fin de l'année 2028. Six longues années de chantier pour les Toulousains.

Le coût total des travaux est estimé à près de 2,7  milliards d’euros pour la construction de la ligne de métro mais aussi les quatre parcs-relais prévus pour les pôles d’échanges multimodaux de Colomiers, des Sept-Deniers, de La Vache et de Labège-La Cadène. L'Etat doit y participer, à hauteur de 200 millions d’euros.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité