Coronavirus : le digital fait son entrée dans le monde de la restauration

Plus besoin d’écrire dans le registre du restaurant ses coordonnées personnelles. Aujourd’hui en flashant un QR Code avec leur smartphone, les clients s’enregistrent sur un "cahier de rappel digital gratuit". Un nouvel outil lancé aujourd’hui à Toulouse.
 

Le restaurant Officina Gusto à Toulouse a pris un virage numérique
Le restaurant Officina Gusto à Toulouse a pris un virage numérique © Officina Gusto
Avec l’accélération de l’épidémie de coronavirus, Toulouse et 16 communes de la métropole sont passées en zone d’alerte maximale. Pour rester ouverts, les restaurateurs doivent se plier à un protocole sanitaire renforcé. Dans ce contexte, le digital peut être un véritable outil.
Une startup parisienne,TastyCloud, spécialisée dans des solutions clés en main numériques l’a bien compris. Elle évolue depuis plus de trois ans sur ce marché de niche.
L'entreprise a lancé en France cette semaine et aujourd’hui à Toulouse, un nouveau produit numérique à destination des restaurateurs, "le cahier de rappel digital gratuit". Une opération solidaire et commerciale en adéquation avec les besoins actuels du secteur. Une manière aussi pour la startup de communiquer par l’intermédiaire de ce produit d’appel.

Le principe du cahier de rappel digital

Le restaurateur crée un compte client sur l’espace dédié et télécharge un QR Code, clé en main avec mise en page et rappel du protocole sanitaire. Ce QR Code est placé à l’entrée des établissements ou sur les tables en zone de passage. Si les clients le souhaitent, ils flashent avec leurs smatphones ce QR Code et remplissent un petit formulaire, nom, prénom téléphone ou adresse mail.
Ces données sont stockées 14 jours et détruites au-delà. C’est l’entreprise qui mettra à disposition de l’ARS les coordonnées de la clientèle en cas de coronavirus. Ces données ne sont utilisables que dans le cadre de la crise liée à l’épidémie de coronavirus, nous confirme Martin Catino, responsable marketing.
En cas de coronavirus, les personnes sont averties par mail ou sms. Un outil de traçabilité imparable à condition que le consommateur accepte le procédé.

Le QR Code, quèsaco ?

Le QR Code est un outil digital qui a envahi notre quotidien. Il désigne un code-barre composé de modules noirs qui apparaissent sur un carré blanc. Il permet un décodage rapide via un smartphone par exemple.
 
Londres, menu digital au restaurant avec le QR Code
Londres, menu digital au restaurant avec le QR Code © Neil Hall/Newscom/MaxPPP

A Toulouse et son agglomération, 13 restaurateurs ont fait une demande auprès de la startup pour bénéficier de cet outil numérique. Selon Martin Catino, responsable marketing, "le concept est lancé en France depuis une semaine et nous avons déjà enregistré 300 demandes avec 70% d’activation de compte".

C’est un service gratuit, un produit d’appel. Nous sommes spécialisés dans les solutions clés en main numériques avec notamment l’offre de digitalisation des menus.


Depuis le début de la crise du coronavirus et le confinement, la société s’était déjà illustrée en équipant gracieusement jusqu’au 2 juin plus de 200 restaurants avec le service Click&Collect.
L’outil digital permet de créer son menu et de prendre les commandes en ligne. Une véritable stratégie marketing, la startup a pu fidéliser certains restaurateurs au concept. Aujourd’hui elle est dans la même démarche commerciale en lançant ce "cahier de rappel digital gratuit".

Le tournant digital des restaurateurs

La crise de coronavirus touche de plein fouet le secteur de la restauration. Exempt (pour le moment) de fermeture, malgré le passage en zone d’alerte maximale, les restaurateurs sont contraints de respecter des mesures sanitaires renforcées. Pour s’adapter à ces contraintes et assurer le maintien économique de leur activité, ils sont de plus en plus nombreux à prendre le virage du digital.

Olivier Dupuy est propriétaire de deux restaurants italiens au centre ville de Toulouse. Il n’a pas totalement abandonné « le papier » mais a sérieusement pris le tournant du digital. Il est déjà abonné à deux systèmes, un module de gestion de réservation en ligne et de satisfaction client et un module de digitalisation des menus. Ce dernier service de TastyCloud coûte 50 euros par mois,

Pour moi c’est un outil de réactivité, d’efficacité, un gain de temps, je peux changer ma carte, mes menus avec une grande aisance.


Quand la société lui a proposé gratuitement le service "cahier de rappel numérique" il n’a évidemment pas refusé.
"C’est tout nouveau pour ma clientèle, ils ne jouent pas vraiment le jeu pour le moment mais en expliquant les choses et pour l’intérêt général, je suis sûr qu’ils vont y adhérer" explique le restaurateur.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société crise économique économie économie numérique