Coronavirus : les dons de masques se multiplient en Occitanie

L'appel aux dons de masques lancé par les ARS et les Préfectures a été entendu. De nombreuses entreprises et institutions ont rassemblé les protections nécessaires pour les offrir aux hôpitaux.
L'équipe de la Voile Blanche entourée de personnels soignants au moment de la remise des masques le 30 mars 2020.
L'équipe de la Voile Blanche entourée de personnels soignants au moment de la remise des masques le 30 mars 2020. © J.C/Gonzalez
Pour faire face à l'épidémie de Covid-19, les services de l'Etat ont lancé le 20 mars dernier un premier appel à toutes les entreprises et tous les particuliers qui disposaient d'un stock "significatif" de masques. Les invitant à se faire connaître et à les donner pour faire face à la crise sanitaire.  Cette première vague de solidarité avait permis de récolter 3 millions de masques avec un million déjà distribué aux personnels soignants. Mais les besoins restant importants, l'ARS Occitanie et les préfectures ont donc lancé un nouvel appel aux dons le 28 mars dernier.

Générosité des entreprises

Et encore une fois, les entreprises ont été généreuses.  La Caisse d'Epargne de Midi-Pyrénées a fait un don de 380 000 masques FFP2 et chirurgicaux aux CHU de Montpellier, de Toulouse et à plusieurs cliniques de Saint-Orens, Toulouse et Muret ainsi qu’à la Fondation Marie-Louise de Gratentour. C’est aussi le cas du CNRS Occitanie Ouest qui a coordonné une collecte de matériel auprès de ses 64 laboratoires, avec le soutien de l’université Paul-Sabatier, l’INSA Toulouse et l’INSERM Occitanie Pyrénées. Au total, près de 5000 masques chirurgicaux et 2 630 masques FFP2 et FFP3 ont été récupérés par l'Agence Régionale de santé.  Le CNES a également donné 90 000 masques. Idem pour la chambre régionale des comptes Occitanie avec environ 6 000 masques datant du H1N1. 

Les petites structures aussi 

Les PME et TPE ont aussi fait preuve de générosité. Comme le directeur de la Voile Blanche, un restaurant-bar de Toulouse, qui a offert 5000 masques chirurgicaux au personnel soignant de la Clinique d'Occitanie à Toulouse. "Nous avons été émus par tous les élans de solidarité, nous voulions nous aussi apporter notre soutien à l'ensemble du corps médical car ils sont en première ligne" explique Jean-Christophe Gonzalez.L'école d'esthétique et de coiffure Sylvia Terrade a aussi donné récemment tout son stock d'accessoires de formation comme les masques, les gels hydroalcoolique et les lingettes désinfectantes. 

Preuve que, tout comme le virus, la générosité est contagieuse !

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société solidarité