Coronavirus : le maire de Toulouse a dévoilé le plan de déconfinement de la ville

Le déconfinement à Toulouse se prépare. Ce vendredi 01 mai le maire de la ville Jean-Luc Moudenc a présenté son plan pour le 11 mai, date du déconfinement. Une chose est claire, la vie ne reprendra pas comme avant. 

Le plan de déconfinement de Toulouse
Le plan de déconfinement de Toulouse © Xavier de Fenoyl/MaxPPP
La ligne de conduite de Jean-Luc Moudenc c’est de protéger les toulousains. Il a martelé ce message vendredi 01 mai lors d’une visioconférence de presse.
Le 11 mai la vie va reprendre son cours…mais pas comme avant.


Les écoles


A Toulouse comme ailleurs, les écoles vont rouvrir….de façon progressive. Le 11 mai, les enseignants feront leur rentrée. Les élèves des écoles maternelles et primaires seront accueillis à partir du 12 mai. Ce jour là, 68 écoles seront ouvertes, soit 1/3 des établissements de la ville.
Des écoles qui ouvrent mais avec des capacités limitées. Chaque école pourra accueillir 45 élèves maximum, 90 pour les groupes scolaires. « Les cantines fonctionneront, mais sur la base de repas froids. Les enfants pourront manger à leur place, ou sous le préau, s’il fait beau, dans le respect des distanciations sociales» indique le maire. Jusqu’au 4 juillet, date de la fin des cours, les familles seront exonérées du paiement de ces repas. 

liste des écoles ouvertes le 11 mai à Toulouse

liste des écoles ouvertes le 11 mai à Toulouse

liste des écoles ouvertes le 11 mai à Toulouse


Les crèches


Toutes les crèches publiques rouvriront le 11 mai. Soit un total de 40 crèches et 9 crèches familiales. « Là aussi il y aura des conditions drastiques en matière d’hygiène et de sécurité sanitaire. Les enfants ne pourront pas être regroupés au delà de 10 dans chaque pièce » poursuit Jean-Luc Moudenc. Comme dans les écoles, les locaux seront régulièrement nettoyés et désinfectés. Les employés seront équipés de gants et de masques.

Le réseau de transport Tisséo

 
Le réseau de bus et métro tourne au ralenti actuellement. Le maire estime entre 5 et 7 % le nombre d’usagers en cette période de confinement pour un réseau qui fonctionne à 40% de ses capacités. Le 11 mai, Tisséo va augmenter sensiblement son trafic. Toutes les lignes seront opérationnelles mais en mode "vacances scolaires", c’est à dire avec moins de passages. Le 1er juillet, le prix du ticket devait augmenter, il n’en sera rien pour l’instant assure Jean-Luc Moudenc. En revanche, le stationnement qui était gratuit pendant le confinement, va redevenir payant dés le 11 mai. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société coronavirus : conseils pratiques transports économie éducation
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter