Coronavirus : les premiers chiffres de la crise économique liée au confinement en Haute-Garonne

Des salariés Airbus sur la chaine d'assemblage d'un avion Beluga à Toulouse en mai 2019 / © P de Poulpiquet/MAXPPP
Des salariés Airbus sur la chaine d'assemblage d'un avion Beluga à Toulouse en mai 2019 / © P de Poulpiquet/MAXPPP

La chambre de commerce et d'industrie de la Haute-Garonne a dressé un premier état des lieux de la crise économique. L'arrêt ou le ralentissement de l'activité dû au confinement touche la quasi totalité des entreprises. 30% d'entre elles envisagent de réduire leurs effectifs.

Par Juliette Meurin

Quelles seront les conséquences économiques dues aux mesures de confinement liées à l'épidémie de coronavirus ? Les premiers chiffres sont connus. La chambre de commerce et d'industrie (CCI) de la Haute-Garonne a réalisé une enquête. 

960 entreprises de Haute-Garonne ont répondu à des questions sur leur activité au mois de mars et sur leurs prévisions pour le second trimestre. 
 

Des baisses de chiffres d'affaires de 60% en moyenne

Sans surprise, les ¾ de ces sociétés ont subi une baisse de leur chiffre d’affaires (CA) au premier trimestre
Pour le second trimestre, les entreprises prévoient une baisse de 60% de leur CA en moyenne

Parmi les secteurs les plus touchés :
  • Le transport (tout ce qui concerne le déplacement de personnes ou de marchandises) avec une baisse prévue de plus de 70%
  • Les services particuliers (-68%)
  • Hôtels, cafés, restaurants (-66%)
  • Commerces vente réparation automobile (-66%)

Les petites entreprises sont les plus touchées à très court terme mais dès le second trimestre, l'ensemble des entreprises sont concernées quelle que soit leur taille. 31 % des entreprises seront probablement contraintes de réduire leurs effectifs.
 

Le risque de l'effet domino du secteur aéronautique

Dans le département de la Haute-Garonne, la particularité, explique Philippe Robardey, le président de la Chambre de Commerce et d’Industrie Toulouse Haute-Garonne, c'est la présence du secteur aéronautique.
"Il y a une attente assez forte pour savoir comment vont évoluer les cadences de production chez Airbus et ATR car par effet domino, cela aura un impact sur l’ensemble de l’économie du département. Des salaires d’un bon niveau, cela tire la consommation vers le haut, cela tire le secteur du BTP. Il faudra voir chez Airbus les révisions de cadences qui seront décidées."

Quelques heures à peine après cette déclaration Airbus a annoncé la réduction d'un tiers de sa cadence de productions d'avions. Une décision destinée à pouvoir répondre à la demande de ses clients tout en adaptant ses capacités à l'évolution du marché mondial de l'aéronautique face à la crise du coronavirus.
 "Nos clients, les compagnies aériennes, sont lourdement affectées par le Covid-19. Nous adaptons notre production à leur nouvelle situation et travaillons sur des mesures opérationnelles et financières pour faire face à cette réalité", a commenté le patron d'Airbus, Guillaume Faury dans un communiqué.


L'épidémie a cloué les avions au sol et de nombreuses compagnies aériennes dans le monde risquent la faillite.
De nombreux aéroports sont à l'arrêt ou très fortement ralentis.
 

La France, l'Allemagne, l'Italie et l'Espagne ont appelé la Commission européenne à garantir le bon fonctionnement du système de transports et à préparer un soutien massif au secteur, très affecté par l'épidémie de Covid-19, a indiqué vendredi le secrétaire d'Etat français aux Transports Jean-Baptiste Djebbari.

 

Des numéros d'appel pour accompagner les entreprises en difficulté

Pour les entreprises qui dépendent de la cambre de commerce et d'industrie d'Occitanie :
Numéro d’appel régional : 0805 18 19 20 ouvert de 8h 30 à 12 H 30 et de 13 H 30 à 17 H 30

Pour les entreprises qui relèvent de la Chambre régionale des métiers et de l'artisanat Occitanie : 
Numéro d’appel régional : 0 806 803 900

Courriel Occitanie : contact@crma-occitanie.fr

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus