Coronavirus : des soignantes photographient leur quotidien en réanimation au CHU de Toulouse

Sur Instagram, des soignantes du service réanimation du CHU de Rangueil postent des photos des soins au quotidien en cette crise du coronavirus. Leur groupe "Les anges de la réa" suscite des réactions enthousiastes.

Le compte Instagram "Les Anges de la Réa" présente des photos prises par des soignantes du CHU de Rangueil
Le compte Instagram "Les Anges de la Réa" présente des photos prises par des soignantes du CHU de Rangueil © Les Anges de la Réa
Leur objectif : témoigner du quotidien des urgences du CHU de Rangueil bouleversé par l'épidémie de Coronavirus. Camille, Christelle et Mélina, sont infirmières ou aide-soignantes. Elles publient sur Instagram des photos prises sur le vif dans leur service.

"Les Anges de la réa", c'est le nom de ce compte Instagram. On y découvre le service de la réanimation, inaccessible d'ordinaire mais encore plus en ces temps de crise grâce à des clichés artistiques. Ils permettent de rendre compte de la réalité de l'épidémie et du travail que réalisent les soignants dans ce huis-clos où la charge virale est très forte et les enjeux vitaux.

Engouement des collègues


A Rangueil, ce sont plus de 150 infirmiers et aides-soignants, plusieurs dizaines de médecins et d'internes qui sont mobilisés pour soigner des patients atteints des formes les plus graves du coronavirus.
 
Les soignants du service de réanimation se disent soudés et solidaires des familles
Les soignants du service de réanimation se disent soudés et solidaires des familles © Les anges de la Réa


L'idée est partie du journal de bord qu'un médecin avait engagé les uns et les autres à tenir pour garder des traces de cette crise. Camille, Christelle et Mélina, adeptes de la photo, ont proposé des clichés. Initiative qui a suscité l'engouement de leurs collègues, étonnés de la qualité du rendu et de son sens artistique.

"Aidez-nous !"


La proposition d'une publication sur le web est lancée, le compte "Les anges de la réa" créé. Les retours sont démultipliés. Pour les photographes, cette reconnaissance est inattendue mais elles veulent lui donner du sens. L'important pour Camille, c'est que le message passe :

Les gens peuvent mieux comprendre en voyant ces images qu'ils doivent rester chez eux, respecter les gestes barrières. On veut leur dire : aidez-nous à ne pas avoir à faire face à un afflux de patients !  
 

Le but de ces soignantes, c'est aussi de rendre hommage à leurs collègues. Pas pour en faire des héros, non, juste pour faire reconnaître leur travail. "Notre quotidien n'était pas très différent de ça", constate Camille.
 
Montrer la réalité concrète de l'épidémie pour que les gens restent chez eux, tel est l'enjeu.
Montrer la réalité concrète de l'épidémie pour que les gens restent chez eux, tel est l'enjeu. © Les Anges de la Réa


"90 à 95% de mes collègues n'ont pas l'impression de faire des choses extraordinaires. Notre quotidien, c'est déjà d'être confrontés à la tuberculose, au VIH. Le travail est lourd. Ce qui change actuellement, c'est l'intensité et le problème du matériel".

L'envers du décor


Pour cette infirmière, il n'est pas anodin de mettre aujourd'hui ces métiers en lumière. "Ce sont des métiers durs mais on est très soudés et on est très présents auprès des patients qui vont mal mais aussi des familles qui ont besoin de notre soutien". 
 
Donner accès à l'envers du décor, c'est important pour ces 3 soignantes qui veulent rendre hommage à leurs collègues
Donner accès à l'envers du décor, c'est important pour ces 3 soignantes qui veulent rendre hommage à leurs collègues © Les Anges de la Réa


C'est ainsi montrer l'envers du décor pour que chacun puisse, de ses yeux, prendre conscience de la gravité des enjeux. Permettre aussi de mieux réaliser qu'au-delà des discours, des hommes et des femmes prennent des risques pour les autres chaque jour, chaque nuit par vocation. Des hommes et des femmes qui, il y a peu, se sentaient eux-mêmes si peu soutenus et entendus dans leur détresse. 

Pour suivre "Les Anges de la Réa" sur Instagram 


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société coronavirus photographie culture art
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter