Coronavirus : la totalité des habitants d'Andorre va être testée au Covid 19 dans les 35 jours

Le gouvernement andorran veut mettre en place un dépistage systématique du nouveau coronavirus. Il devrait commencer ce mercredi avec pour objectif affiché de tester l'ensemble de la principauté. 

Assez peu impactée par la pandémie de coronavirus la Principauté d'Andorre a débuté le déconfinement peu après la mi-avril
Assez peu impactée par la pandémie de coronavirus la Principauté d'Andorre a débuté le déconfinement peu après la mi-avril © M. Clementz / Max PPP
La principauté d'Andorre se lance dans une campagne de dépistage massive du nouveau coronavirus. Elle débute officiellement ce mercredi 29 avril. Son but : tester l'ensemble des 77.000 habitants. 

A ce jour, quelque 50.000 personnes se sont portées volontaires pour être testées, s'est félicité le ministre de la santé Joan Martínez Benazet, appelant toute la population andorrane à y participer.

7.000 tests par jour


Le gouvernement affirme pouvoir réaliser environ 7.000 tests sérologiques par jour. Ils visent à déterminer si un individu a été en contact avec le virus, et s'il est donc a priori immunisé. Ces tests seront pratiqués dans onze endroits différents à travers le pays, ainsi que dans une dizaine d'unités mobiles destinées aux personnes à mobilité réduite.

A ce jour, l'Andorre a enregistré 40 décès dus au coronavirus et 740 cas testés positifs. Les personnes positives à ce premier test sérologique seront contactées pour un deuxième test PCR (ou virologique, permettant de dire qu'un malade est infecté au moment où on les réalise, NDLR). Si ce dernier s'avérait également positif, le malade sera confiné.

Un budget de 1,6 millions


La première campagne de tests d'une durée de dix jours, sera suivie d'une seconde quinze jours plus tard. Le gouvernement andorran entend ainsi permettre progressivement le déconfinement en protégeant "les citoyens les plus vulnérables et minimisant le risque de contagion".
               
Au total, l'Andorre, située dans les Pyrénées entre la France et l'Espagne, deux pays particulièrement touchés par la pandémie, affirme avoir investi 1,6 million d'euros dans l'achat de ces tests en Chine et la mise en place du dispositif.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société andorre international
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter