Coronavirus : "vous souffrez de pathologies respiratoires, pas d'inquiétude, vous n'êtes pas forcément plus à risque"

C’est le printemps et avec lui le retour des allergies aux pollens. Aucun pic pour le moment mais des personnes sujettes à des allergies et à l’asthme sont inquiètes de leur vulnérabilité face au covid-19. Les médecins veulent rassurer, le plus important est de maintenir son traitement.
Traitement des allergies aux pollens
Traitement des allergies aux pollens © Quentin Salinier/Sud Ouest
Avec l’épidémie de covid-19, les personnes sujettes aux allergies ou soignées pour des pathologies respiratoires sont inquiètes. Certes plus fragiles, Laurent Guilleminot, pneumologue et allergologue à l’Hôpital Larrey - CHU Purpan, tient à les rassurer, la majorité ne s’exposent pas à plus de risque, la priorité il le martèle, c’est de prendre son traitement.

Maintenir son traitement

Le message est clair :

la priorité des priorités c’est de maintenir son traitement de fond, il faut absolument le poursuivre. Cela permet de mieux contrôler l’asthme et éviter les complications.

explique le Docteur Laurent Guilleminot.

Le spécialiste tient à rassurer ces personnes anxieuses souvent noyées par un flot d'informations, "quand on regarde la littérature médicale sur le coronavirus en Chine et en Italie, chez les patients qui ont fait des formes graves de coronavirus très peu étaient asthmatiques".
Attention aussi aux fausses informations sur les traitements qui contiennent de la cortisone. Le docteur Laurent Guilleminot le rappelle "les corticoïdes inhalés permettent de contrôler l’inflammation bronchique tout en diminuant les exacerbations d’asthme".

Autre point qui peut rassurer ces personnes inquiètes, les traitements de fond pour l’asthme pourrait prévenir et permettre d’éviter de développer des formes graves de coronavirus. "Je spécule un peu car on n’a pas encore assez de recul pour l’affirmer mais les traitements de fond pour l’asthme pourrait prévenir de l’épidémie de covid-19, raison de plus pour continuer le traitement".
   

Comment différencier les  symptômes du Covid-19 de ceux des allergiques ou de l’asthme ?

Nez qui coule, crise d’éternuements, toux, yeux rougis, rhinite, gènes respiratoires…ces réactions allergiques ou asthmatiques pourraient faire penser à certains symptômes du coronavirus. Mais il y un facteur clé qui permet de les différencier : la fièvre

"La fièvre n’est pas un symptôme que l’on observe dans les allergies", renchérit le pneumologue et allergologue, en revanche, "si des symptômes respiratoires s’installent il faut prendre sa température matin et soir. Il convient de consulter ou de contacter son médecin traitant si la personne relève une température anormale"  

Recommandations et précautions

L'association Asthme et Allergies répond à vos questions, joignable à ce numéro vert :
0800 19 20 21

Au début de l’épidémie, il y a eu un afflux important de patients, souvent inquiets par rapport à leur pathologie. L’hôpital Larrey avait alors mis en place du personnel médical dédié pour assurer ce suivi.
"Aujourd’hui il y a encore quelques consultations pour certains patients qui nécessitent des soins hospitaliers mais globalement on travaille beaucoup en télé-consultations et cela fonctionne très bien".

En France, l'asthme touche 4 millions de personnes, une population qui doit se protéger en appliquant au quotidien les gestes barrières.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société