Coupe de France de Football : Montauban et Colomiers à la pêche au gros

Publié le

Ce 8ème tour de la Coupe de France s’annonce très chaud pour Montauban et Colomiers. Samedi 18 novembre, les deux clubs amateurs affrontent respectivement Nîmes et Pau, pensionnaires de Ligue 2. Chaude ambiance en perspective !

Ils sont arrivés jusqu'en 64ème de finale de la Coupe de France de Football. Et c’est déjà un bel exploit. Avant d'espérer accrocher un club de Ligue 1 au tour suivant, les amateurs de Montauban et Colomiers vont devoir donner le maximum pour sortir Nîmes et Pau !

Montauban en conquérant

Les Montalbanais évoluent en Régional 2, soit cinq divisions de moins que le Nîmes Olympique qui joue en Ligue 2. 

Pour autant, les Jaune et Bleu sont de redoutables adversaires en Coupe de France. L'an dernier, ils sont allés jusqu'en 32e de finale et se sont inclinés face à La Roche-sur-Yon. Cette année, ils ont bien l'intention de mouiller le maillot en mode conquérant comme nous le précise Corentin Da Costa, le coordinateur du club : "les joueurs sont motivés comme jamais. Ils sont armés. Ils vont porter haut les couleurs jaune et bleu et montrer une belle image du club".

Le match se jouera à Sapiac, le temple de l'US Montauban rugby. Le club attend entre 5 et 6000 spectateurs. Et pour fêter cet événement, une bodega festive sera installée autour du stade. Le coup d'envoi sera donné à 15h00. 

Colomiers / Pau, comme un petit air de rugby

Les Columerins ne vont pas changer leurs habitudes pour ce 8ème tour de Coupe de France. Ils recevront les Palois à la maison, au stade René Lupis ce samedi 18 novembre à 18h00. Un stade d'une capacité de 1500 supporters. 

Entre Colomiers et Pau, seulement 3 divisions d'écart. Cette année le club évolue en National 3. Eux aussi rêvent d'un exploit et visent les 32èmes de finale. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité