• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Coupe de France de football : Toulouse arrache une place pour les 8 ième de finale en éliminant Reims

Toulouse se qualifie pour les 8 ième de finale de la coupe de France de football en battant Reims, mardi 22 janvier 2019 / © MAXPPP
Toulouse se qualifie pour les 8 ième de finale de la coupe de France de football en battant Reims, mardi 22 janvier 2019 / © MAXPPP

Le TFC s'est qualifié in extrémis pour les 8ièmes de finale de la coupe de France. Les Toulousains ont battu Reims aux tirs au but.

Par JM avec AFP

Un match fou! Toulouse, malgré un scénario qui a failli lui échapper, a montré qu'il avait beaucoup de coeur pour battre aux tirs au but Reims (4-4 a.p., 4-3 aux t.a.b.) et se qualifier pour les 8es de finale de la Coupe de France. 

Le TFC, qui a pourtant mené trois fois au score, s'est sauvé à la toute fin de prolongation grâce à Max-Alain Gradel, pour ensuite, dans une séance de penalties maîtrisée, libérer les nerfs des spectateurs du Stadium qui se souviendront longtemps de cette rencontre complètement débridée.
Et voilà les Violets pour la première fois depuis dix ans en 8es de la Coupe et peut-être l'occasion de collecter de nouveaux souvenirs.

Dominés une grande partie de la première mi-temps, c'est contre le cours du jeu que les Toulousains ont ouvert le score sur une tête de Leya Iseka, oublié par la défense rémoise au deuxième poteau, après un coup franc parfaitement exécuté par Bostock (1-0, 43e). 

Dès le retour des vestiaires, Reims a égalisé une première fois par Dia vainqueur de son duel face à Shoji, le défenseur international japonais arrivé pendant le mercato hivernal (1-1, 48e).
 Sans être beaucoup plus souverain qu'en première mi-temps, Toulouse a pourtant une nouvelle fois repris les devants sur une magnifique frappe enroulée de Manu Garcia à l'entrée de la surface (2-1, 68e). 
La rencontre s'est alors emballée : Reims est revenu grâce à un but contre son camp de Sidibé (77e) avant que Leya Iseka ne redonne l'avantage au TFC (83) puis
que Shoji ne dévie à son tour dans son but une reprise de Chavalerin (88) pour envoyer les deux équipes en prolongation.

 Formé à Toulouse et licencié par le TFC en 2017 après une sombre histoire de pistolet à billes dans laquelle il fut finalement blanchi, Mathieu Cafaro a semblé définitivement  nterrer les espoirs toulousains sur une frappe au second poteau (3-4, 108e) mais il était dit que ce match devait se terminer aux tirs aux buts et Gradel, sur penalty, égalisait à son tour (4-4, 119e). 
Le dernier mot revenait finalement aux Toulousains, après l'échec de Chavalerin et... Cafaro. Au forceps.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les images de la manifestation lycéenne

Les + Lus