Covid : nouveau cluster dans un Ehpad de Labège, près de Toulouse, une trentaine de cas et huit décès

Depuis le 4 septembre, 51 cas de Covid ont été diagnostiqués à l'Ehpad Bastide Médicis de Labège (31), selon l'ARS (agence régionale de santé). Huit résidents sont décédés, six sont toujours hospitalisés. Certains salariés dénoncent une gestion catastrophique.

La maison de retraite Bastide Médicis, à Labège, près de Toulouse.
La maison de retraite Bastide Médicis, à Labège, près de Toulouse. © Google Maps
C'est une situation préoccupante. Un cluster est apparu dans la maison de retraite Bastide Médicis, de Labège, près de Toulouse, après qu'un membre du personnel soignant ait été diagnostiqué positif, début septembre.
Selon l'agence régionale de santé, 51 résidents ont été testés positifs, six sont hospitalisés et huit sont décédés. Parmi le personnel, 22 cas positifs sont actuellement recensés, sur les 48 que compte l'établissement.

Alors que l'Ehpad de Labège avait échappé à la première vague de Covid, au printemps, il est cette fois frappé de plein fouet. 

Selon un salarié, qui a souhaité garder l'anonymat, la gestion de cette crise n'a pas été à la hauteur, du moins au début. "Nous n'avons plus de médecin-coordonnateur depuis le mois de février donc quand les premiers cas sont apparus, les mesures adéquates n'ont pas été prises. Par exemple, on n'a pas créé de secteur Covid tout de suite. Et le temps qu'ils réalisent, c'était trop tard". 
Le matériel (gants, surblouses, masques FFP2) aurait également manqué à l'appel, rappporte ce membre du personnel, et encore aujourd'hui, serait distribué au compte-goutte, confie-t-il.

Selon ce membre du personnel, il a fallu que l'ARS, l'agence régionale de santé, soit alertée, tardivement, pour que le protocole se mette en place. Ce que dément l'ARS. Selon le point de situation qu'elle vient de publier, "Dès confirmation des premiers cas, des mesures d’organisation et de protection sanitaire ont été renforcées au sein de cet EHPAD, en lien avec la plateforme COVID Personnes Agées de la Haute-Garonne. Le Centre d'appui pour la prévention des infections associées aux soins, l’équipe mobile de gériatrie du CHU de Toulouse et l’ARS Occitanie apportent tout leur appui à l’établissement".

Toujours selon l'ARS, L’Ehpad Bastide Médicis a fait "le choix de maintenir les résidents au sein de la structure, dans un environnement qui leur est familier. Aussi, une sectorisation stricte a été mise en oeuvre par le médecin coordonnateur avec la création d’unités COVID, isolées du reste de l’établissement pour protéger les autres résidents".

De nouvelles campagnes de tests des résidents et professionnels sont organisées systématiquement tous les sept jours. Si d’autres cas étaient confirmés, les personnes concernées seront accueillies dans la zone dédiée au Covid.
En outre, des renforts ont été demandés et l'ARS a sollicité le concours de la réserve sanitaire pour un soutien en personnel.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société