Covid : pourquoi Toulouse et seize communes de l'agglomération sont en zone d'alerte maximale

Toulouse et seize communes de la métropole vont passer ce lundi à minuit en zone d'alerte maximale. Le préfet de la Haute-Garonne et de l'Occitanie, Etienne Guyot a annoncé ce lundi matin en conférence de presse les nouvelles mesures et les derniers chiffres de l'épidémie.
Le préfet de la Haute-Garonne, Etienne Guyot a annoncé le passage en zone d'alerte maximale.
Le préfet de la Haute-Garonne, Etienne Guyot a annoncé le passage en zone d'alerte maximale. © L.Dubois / FTV
Etienne Guyot, préfet de la Haute-Garonne et de l'Occitanie a annoncé ce dimanche soir le passage en "zone d'alerte maximale" de Toulouse et de 16 communes de la métropole : Colomiers, Tournefeuille, Blagnac, Plaisance-du-Touch, Cugnaux, Balma, Castanet-Tolosan, Saint-Orens-de-Gameville, Labège, Aucamville, Launaguet, L’Union, Portet-sur-Garonne, Ramonville-Saint-Agne, Auzeville-Tolosane et Quint-Fonsegrives. 


Ces mesures, qui seront effectives à partir de lundi minuit et pour quinze jours, visent à contenir l'inquiétante progression de l'épidémie de Covid-19.
Toulouse rejoint donc Lyon, Grenoble, Saint-Etienne et Lille qui ont été classées samedi par les autorités "zone d'alerte maximale", comme c'était déjà le cas à Paris, à Aix-Marseille et en Guadeloupe.


Pas de reconfinement prévu pour l'instant

"La logique de ces mesures, c'est de faire en sorte que l'on évite le brassage des populations. Eviter que des gens se mélangent dans les soirées privées, dans les transports", souligne Etienne Guyot, préfet de la Haute-Garonne et de l'Occitanie.
 

A ce stade, on n'est pas sur du reconfinement local mais je ne sais pas comment va évoluer le virus même si on sait que la progression du virus va augmenter. Mais je ne franchis pas le pas de parler de reconfinement.

Etienne Guyot, préfet de la Haute-Garonne et de l'Occitanie

Etienne Guyot insiste sur "le nombre d'hospitalisations qui a été multiplié par 10 en 1 mois. Rien qu'à Toulouse, le nombre de patients hospitalisés pour le COVID-19 est passé de 12 cet été à 104 en octobre".
Ces derniers jours, la situation sanitaire de la métropole toulousaine s’est dégradée. Les seuils d’alerte des 3 indicateurs de suivi sont désormais franchis pour Toulouse Métropole, à savoir : le taux d'incidence supérieur à 250 pour 100 000 habitants (252,7), le taux d'incidence pour les personnes de plus de 65 ans supérieur à 100 000 habitants (153,7) et le taux d'occupation en Occitanie des lits Covid en réanimation supérieur à 30% (31,1%)


Fermeture totale des bars

De nouvelles mesures sont donc mise en place pour freiner l'épidémie :

86 communes de l'agglo en zone d’alerte renforcée

Sont concernées les communes de Toulouse Métropole, du SICOVAL, du Muretain Agglo et de la Communauté de communes La Save au Touch.
Désormais dans ces communes seront interdits :

De nouvelles mesures s'appliquent également pour les bars et les restaurants :

Le Samu 31 et l'ARS sont inquiets

104 patients sont hospitalisés à Toulouse, dont quinze en réanimation.
Vincent Bounes, chef du Samu 31 "en appelle à la responsabilitée collective, il y a moins d'appel mais des appels plus graves", insiste-t-il.
Selon Pierre Ricordeau, directeur de l'Agence régionale de santé d'Occitanie (ARS), "il y a huit départements au dessus de 10% de taux de positivité. En septembre, on était à 8%, c'est une forte hausse".

Il y a une pression extrême sur le système hospitalier pour fin octobre début novembre.

Pierre Ricordeau, directeur ARS Occitanie



Sur toute la région Occitanie, il y a 150 malades du Covid-19 en service de réanimation.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société