Covid : près de 9 000 emplois perdus dans le secteur de l'aéronautique en 2020 en Occitanie

Le secteur de l'aéronautique et du spatial est l'un des plus touché par la crise sanitaire. On le savait, mais une étude de l'INSEE, vient de le confirmer, le secteur de l'industrie aéronautique et notamment les chaînes d'approvisionnement et les PME, ont été très fortement impactées.

La filière aéronautique particulièrement impactée par la crise sanitaire
La filière aéronautique particulièrement impactée par la crise sanitaire © FTV

"Une fin d’année difficile en particulier en Haute-Garonne, et dans toute l'Occitanie". C'est l'intitulé de la dernière étude menée par l'INSEE, l’Institut national de la statistique et des études économiques, sur la conjecture économique en Occitanie en 2020.

Aéronautique : 20% d'activité en moins en Occitanie

Avec 8 800 emplois perdus, dont 6 200 salariés, la filière aéronautique enregistre une chute historique. Cela représente 5,5% des emplois du secteur. 

La crise de 2020 intervient après une année record pour Airbus et pour l’ensemble de l’activité aéronautique et spatiale, stimulée par l’innovation.

L'ensemble de la filière aéronautique, qui comptait près de 111 000 personnes fin 2018 en Occitanie, continuait de se développer en 2019. En revanche, le confinement qui a débuté mi-mars 2020 en France et l’impact mondial du coronavirus, remettent en question des années de croissance continue du secteur aéronautique et spatial. Cette année de crise annule les créations d'emplois de ces deux dernières années.

La filière enregistre une baisse d'activité de 20%. Les chaînes d'approvisionnement les PME font partie des plus touchées par cette baisse d'activité.

Aéronautique : évolution de l'emploi en Occitanie
Aéronautique : évolution de l'emploi en Occitanie © INSEE

Si l'évolution de l'épidémie conditionne l'économie, c'est particulièrement vrai dans le secteur de l'aéronautique.

Du "jamais vu", pour l'INSEE

Avec une baisse d'activité de 8,2% en 2020, la France fait face à un recul historique. En 75 ans, l'INSEE n'a jamais enregistré une baisse d'activité aussi significative.

Dans notre région, comme au niveau national, c'est le secteur tertiaire, et les services, qui souffrent le plus de la crise sanitaire. Au grè des divers confinements et autres couvre-feu, le secteur de l'hôtellerie et de la restauration a vu ses taux d'occupation chuter de 50%, 70% et jusqu'à 80%. Près de 10 000 emplois ont été perdus dans ce secteur d'activité.

10 000 emplois perdus dans le secteur de l'hébergement et de la restauration en Occitanie
10 000 emplois perdus dans le secteur de l'hébergement et de la restauration en Occitanie

L'intérim enregistre également une chute historique avec 10% d'emploi en moins. C'est deux fois plus qu'au niveau national.

Plus de 20 000 emplois perdus en Occitanie tous secteurs confondus

Avec 20 400 emplois perdus en 2020, l’emploi est inférieur de 1 % à son niveau d’avant la crise. Le résultat d'une baisse d'activité d’environ 30 % au premier confinement et de 10 % en novembre au second confinement.

De fortes disparités départemenatales existent. C'est le département de la Haute-Garonne qui est le plus touché. Il concentre la moitié des pertes d'emplois de la région. C'est lui qui concentre le plus d'emplois. Le département des Hautes-Pyrénées,  est également touché en raison d'une forte baisse de l'activité touristique.

Les secteurs de la construction et de la santé épargnés

Le secteur de la construction, avec 2 600 emplois créés résiste plutôt bien à la crise. C'est également le cas du domaine de la santé et de l'action sociale avec une hausse d'activité de 0,6%.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région occitanie politique covid-19 société aéronautique économie emploi