• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Crash de l'Airbus A320 : la boîte noire retrouvée est “endommagée mais exploitable”

Sur les lieux du crash / © AFP
Sur les lieux du crash / © AFP

La boîte noire enregistrant les sons du cockpit a été fortement endommagée dans la violence du crash de l'A320 de Germanwings dans les Alpes de Haute-Provence mais elle est semble-t-il exploitable. 

Par Fabrice Valery

La boîte noire retrouvée mardi sur le site de l'accident de l'Airbus A320 de Germanwings est celle enregistrant tous les sons et conversations du cockpit mais elle a été endommagée, a indiqué à l'AFP une source proche de l'enquête.

"La boîte noire retrouvée est le CVR (cockpit voice recorder)", a déclaré cette source. "Mais le CVR a été endommagé. Il est transféré à Paris ce matin (mercredi matin) au BEA" (Bureau d'enquêtes et d'analyses), a-t-elle ajouté. D'après le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, cette boîte noire reste cependant "exploitable".

La seconde boîte noire dite "FDR" (Flight Data Recorder), enregistrant les données du vol, est toujours recherchée. Les "boîtes noires" révèlent des informations cruciales et des axes d'enquêtes pour déterminer les causes d'un accident aérien.

Si le CVR, l'enregistreur de vol "phonique", était exploitable malgré son état, il permettrait d'entendre les conversations entre le commandant de bord et le pilote, mais aussi tous les sons et annonces entendus dans la cabine de pilotage, les alarmes qui ont pu éventuellement retentir. Une analyse acoustique poussée permettrait aussi de connaître par exemple le régime des moteurs.

Mais seule l'exploitation des deux enregistreurs permettrait de comprendre avec certitude les circonstances exactes de l'accident. Car le FDR enregistre lui seconde par seconde tous les paramètres sur une durée de 25 heures de vol (vitesse, altitude, trajectoire, etc).

Le BEA, chargé de l'enquête de sécurité technique, doit tenir une conférence de presse à son siège mercredi à 16H00 (15H00 GMT) au Bourget (Seine Saint-Denis, près de Paris).

De son côté Airbus a activé à Toulouse sa cellule de crise pour aider les enquêteurs. Le président d'Airbus group l'allemand Tom Enders et le président d'Airbus Fabrice Brégier doivent se rendre sur place ce mercredi. 

A lire aussi

Sur le même sujet

reportage observatrice ligue droit de l'homme arrêtée montpellier

Les + Lus