Déconfinement : après 2 mois au sec, les nageurs des Dauphins du TOEC replongent avec délices dans la piscine

Publié le Mis à jour le
Écrit par Yann-Olivier d'Amontloir
Depuis le lundi 25 mai les nageurs de haut-niveau du club des dauphins du TOEC plongent à nouveau dans la piscine olympique de Toulouse.
Depuis le lundi 25 mai les nageurs de haut-niveau du club des dauphins du TOEC plongent à nouveau dans la piscine olympique de Toulouse. © Serge Djian / FTV

Confinement oblige, les nageurs du groupe élite du club des Dauphins du TOEC sont restés plus de 2 mois hors des bassins. La reprise de l'entraînement se fait progressivement mais le chemin est encore long pour ceux qui ambitionnent de se qualifier pour les jeux Olympiques de Tokyo dans 14 mois.

Le confinement les a contraints à rester plus de 2 mois en-dehors des bassins où ils s'entraînaient deux fois par jour.
Les nageurs du groupe de haut-niveau du club des Dauphins du TOEC ont enfin pu replonger dans l'eau de la piscine olympique Castex, sur l'île du Ramier à Toulouse, depuis ce lundi 25 mai.
La reprise de l'entraînement se fait très progressivement, à raison d'une seule séance par jour, par groupes de 10 nageurs, et en respectant les mesures barrières : bien-sûr, seuls les entraîneurs portent des masques au bord du bassin, mais les compétiteurs se tiennent à distance les uns des autres, et une seule douche sur deux est accessible.

C'est un bonheur pour nous de retrouver l'eau, on avait perdu ces sensations de glisse. Après c'est vrai que quand on est parti on était très bon en natation; nous sommes revenus et on est un peu moins bon

explique Joris Bouchaut, spécialiste des longues distances (800 m et 1 500 m).
Le groupe des nageurs de haut-niveau de ce club de natation au palmarès prestigieux est composé de 30 athlètes, filles et garçons, pour la plupart étudiants.
Faire des longueurs dans ce bassin de 50 m est leur lot quotidien et la notion de plaisir est importante.
 
Originaire de Lorraine, Assia Touati est restée à Toulouse durant toute la durée du confinement. Une longue période qui, comme pour beaucoup d'autres, l'a contrainte à faire un travail sur soi :

il a fallu se concentrer, gérer son anxiété, isolés pendant une aussi longue période; on a pu travailler des choses qui ne pourront qu'être bénéfiques pour le travail dans l'eau

analyse la jeune nageuse avec lucidité.
L'épidémie de Coronavirus a bouleversé les choses. Au mois de mars leur objectif était d'arriver au sommet de leur forme pour les épreuves de qualification aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020.
L'évènement mondial a dû être reporté en 2021 : après toutes ces semaines perdues pour leur préparation sportive, le chemin va être encore très long pour celles et ceux qui ambitionnent de décrocher leur billet pour les jeux Olympiques de Tokyo 2021... Dans 14 mois.

 Le reportage d'Emmanuel Wat et Serge Djian. 
A Toulouse les nageurs de haut-niveau du club des duphins du TOEC plongent à nouveau dans le bassin olympique de la piscine Castex. ©FTV

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.