Déconfinement : reprise économique difficile en Occitanie selon les chiffres de l'Insee

L'Insee vient de publier les chiffres sur l'économie durant le déconfinement. L'activité économique reste en baisse et l'emploi fortement impacté par la crise sanitaire.

L'emploi a été fortement impacté par la crise sanitaire
L'emploi a été fortement impacté par la crise sanitaire © N. Saint-Affre/ MaxPPP

Les mesures prises pour endiguer la propagation du Covid-19, notamment le confinement de la population entre le 16 mars et le 11 mai ont entraîné une brusque chute de l'activité économique.

La sortie graduelle du confinement a permis le rebond de la consommation et le redémarrage progressif de l'activité. En juin, la consommation serait inférieur de 3% d'avant la crise.
L'Insee vient de publier son septième point de conjoncture depuis le 26 mars.


37 000 emplois en moins

Au premier trimestre 2020, l’emploi a diminué de 1,8% en Occitanie, soit 37 000 emplois en moins par rapport au trimestre précédent.

Tous les départements d’Occitanie ont été affectés. Les pertes d’emplois les plus importantes sont enregistrées dans les Hautes-Pyrénées et l’Ariège (- 2,8%), l’Aude (- 2,4%) et l’Hérault (- 2,3%).

L’emploi intérimaire a enregistré un recul historique (- 43,5%).
Hors intérim, la région a perdu 13 000 emplois. La baisse est particulièrement forte dans le secteur de l’hébergement et de la restauration (- 5,1%).

Avec la reprise d’activité en mai, le nombre de demandeurs d'emploi sans activité inscrits à Pôle emploi (catégorie A) a baissé mais reste historiquement élevé : 432 200 soit 74 000 demandeurs d'emploi de plus par rapport à mai 2019.


Une activité encore en baisse de 13% en juin

Selon les informations disponibles au 8 juillet, la reprise de l’activité économique au niveau national se poursuivrait par rapport aux semaines passées. Au mois de juin, elle serait de 12% en dessous de son niveau d’avant-crise.

En Occitanie, l’activité serait en baisse de 13%, soit légèrement plus qu’au niveau national.

Plus d’un mois après le début du déconfinement, la perte d’activité économique serait deux fois et demi plus faible qu’au coeur de la crise au mois d’avril (- 31% pour la région).

Par département, l’impact resterait le plus fort pour la Haute-Garonne (- 15%) et l’Aveyron (- 13%). Les autres départements de la région seraient un peu moins impactés qu’en moyenne nationale.
 


-17% pour la consommation des ménages

Au total, compte tenu de sa forte chute en avril et de son rebond en mai puis juin, la consommation des ménages aurait été, au deuxième trimestre 2020, de 17 % inférieure qu'en situation normale.

Selon les estimations des pertes de consommation en avril et en mai (respectivement -32 % et -15%), le mois d’avril, entièrement confiné, aurait marqué le point bas de cette baisse, touchant l’ensemble des biens et services.
 



Un recours massif à l'activité partielle

Afin d'éviter les destructions d'emplois et de permettre une reprise rapide de l'activité, le gouvernement a décidé d'élargir le dispositif de chômage partiel, destiné aux salariés du secteur privé.

Selon la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques du ministère du Travail (Dares), les entreprises de la région Occitanie ont déposé 126 000 demandes d'autorisation de mise en activité partielle pour 1 035 000 salariés soit 488 millions d'heures chômées demandées.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie crise économique déconfinement société région occitanie emploi consommation
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter