Déconfinement : des start-up de Toulouse ne manquent pas d'imagination pour le retour au bureau !

Les salariés devront respecter les règles de distanciation sociale. / © Guillaume Bonnefont/MaxPPP
Les salariés devront respecter les règles de distanciation sociale. / © Guillaume Bonnefont/MaxPPP

Dans le cadre du déconfinement, le 11 mai prochain, des startups de Toulouse ont adapté leurs produits afin de répondre aux besoins des entreprises. Pour garantir la sécurité sanitaire contre le Covid19, le retour au bureau passera par l'utilisation massive du sans-contact. 

Par Julie Valin

Le 11 mai prochain, des milliers de salariés vont retrouver leur bureau. Même si la reprise sera progressive, les entreprises doivent assurer la sécurité sanitaire de leurs employés. Pour éviter la propagation du virus, la règle sera la distanciation sociale et le port du masque. Fini la bise et les réunions coude à coude dans les petites pièces ! Mais pour aller plus loin dans le sans-contact, des startups, spécialisées dans la dématérialisation, ont adapté leur produit.

Accueil virtuel

La société Welcome At travaille dans l'accueil digitalisé des visiteurs. Pour réduire les contacts humains à l'arrivée dans une entreprise ou dans un bâtiment, fini les registres papiers par exemple, tout est géré sur une plateforme.

Julien Guiraud, fondateur explique : "Le Covid a donné un coup d'accélérateur à nos produits. Depuis la crise sanitaire, on a ajouté des fonctionnalités. Avant leur arrivée, les visiteurs reçoivent automatiquement sur leur smartphone, une invitation avec les consignes sanitaires de l'entreprise, les informations d’accès et un QR code pour se signaler à une borne sans contact." La jeune pousse compte 5 salariés. Elle travaille déjà pour la SNCF et compte augmenter son carnet de commandes d'ici les prochaines semaines. 

Gestion digitale des stocks de gel et de masques 

Avec les normes de sécurité anti Covid19, les services généraux de chaque entreprise devront gérer les stocks de gel hydroalcoolique ou encore de masques. Pour éviter la rupture, l'entreprise MerciYanis automatise la détection des incidents grâce à des capteurs installés sur les distributeurs. Depuis la crise sanitaire, la petite société a pensé à d'autres services.

Guillaume Blanc, fondateur de MerciYanis : "Avec le Covid19, on a remarqué que les services généraux ont multiplié par 2 ou 3 le nombre de passages pour nettoyer leurs salles de réunion ou open space. Grâce à notre application, ils peuvent optimiser les protocoles de ménage en générant automatiquement une liste des espaces à nettoyer en priorité pour réduire au maximum les risques de contamination". Après un an d'existence, la start-up travaille déjà avec la FNAC, EDF ou BNP Paribas.

IOT Valley précurseur

Ces deux entreprises sont hébergées à l'IOT Valley, à Labège près de Toulouse (en Haute-Garonne). Le lieu, spécialiste dans l'internet des objets, comprend trois bâtiments et quelque 700 personnes. Il a d’ores et déjà installé plusieurs de ces solutions en vue de la réouverture de ses locaux, le 11 mai prochain.

“En tant qu’écosystème rassemblant 40 entreprises avec beaucoup de passage, nous prenons très au sérieux les mesures préventives contre le Covid-19. Dès l’accueil des bâtiments, les visiteurs et salariés de startups seront invités à se désinfecter les mains et à utiliser un masque, réutilisable ou fabriqué dans notre Fab Lab. Des communications internes sur écrans et aménagements des bureaux sont déjà réalisés par nos startups”, explique Bertran Ruiz, directeur général de l’IoT Valley.

Quatre autres start-up toulousaines proposent des solutions innovantes pour mieux gérer l'environnement de travail d'après confinement. Le digital a de beau jour devant lui ! La dématérialisation était en train de se développer, avec la crise sanitaire du Covid19, elle va certainement se généraliser.
 

Sur le même sujet

Les + Lus