Défilé du 1er mai à Toulouse : des dégradations et des heurts avec les forces de l'ordre, plusieurs blessés

Le traditionnel défilé du 1er mai a été perturbé par des mouvements d'ultragauche et des individus cagoulés ce mercredi à Toulouse. Des heurts avec les forces de l'ordre ont fait plusieurs blessés parmi les manifestants et la police. 3 à 8000 personnes ont battu le pavé sous la pluie.

À Toulouse, Le défilé du 1er mai a réuni 3 000 personnes selon la police et 8 000 personnes, selon les syndicats. Des heurts ont eu lieu entre mouvement d'ultragauche et forces de l'ordre. Plusieurs blessés sont à déplorer.

Des tensions en tête de cortège

La manifestation avait commencé dans le calme. Dans le cortège le long de la rue Alsace Lorraine, 3000 à 8000 personnes. Des salariés, des retraités et des familles, venus demander une meilleure vie et des augmentations de salaires.

Mais tout bascule un peu avant midi. Des individus cagoulés infiltrent le cortège et prennent la tête du défilé. Du mobilier urbain est cassé, des façades de banque taguées. Les forces de l'ordre tentent en vain d'interpeller les "casseurs". Ils chargent le début du cortège.

Des blessés des deux côtés

"Il y a eu une charge policière sur le service d'ordre de la CGT en tête de cortège, "puis les CRS sont partis sur les côtés et ont coupé la manifestation au niveau du camion de la CFDT", confie Cédric Caubère, secrétaire général de la CGT Haute-Garonne à France bleue. "La rue s'est vidée et les casseurs s'en sont donné à cœur joie malheureusement".

Hadrien Clouet, député insoumis de Haute-Garonne, assure qu'il y a eu un tir de gaz lacrymogène sur une fenêtre d'un appartement. Il y a des blessés parmi les manifestants. et ce soir le syndicat alliance évoque aussi 3 blessés côté forces de l'ordre.

Sous étroite surveillance policière, le cortège de la manifestation a finalement pu reprendre la route vers la place Arnaud Bernard. Mais de nouveaux incidents se sont déroulés en toute fin de rassemblement. Au moins une personne a été interpellée par la police.

D'autres manifestations avaient lieu ce mercredi à Montauban, cahors, Tarbes Foix, Auch ou encore Figeac.
 

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité