• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Dépollution des ballastières : le maire de Toulouse saisit le Premier Ministre

L'une des ballastières sous lesquelles sont enfuies 5000 tonnes de nitrocellulose à proximité de l'Oncopole / © Max PPP
L'une des ballastières sous lesquelles sont enfuies 5000 tonnes de nitrocellulose à proximité de l'Oncopole / © Max PPP

Le maire de Toulouse et Président de Toulouse Métropole Jean-Luc Moudenc vient d'alerter par courrier le Premier Ministre Manuel Valls sur la nécessité et l’urgence de procéder à la dépollution totale des ballastières sur le site de l’Oncopole

Par VA.

C'est un courrier en date du 2 juin 2015.

En sa qualité de Président de Toulouse Métropole, Jean-Luc Moudenc, y alerte le Premier Ministre Manuel Valls sur l'absence de réglement de l'épineux problème des ballastières à proximité desquelles s'étend le site de l’Oncopole, à proximité de l'emplacement de l'ancienne usine AZF, à proximité également du site industriel Safran-Heraklès (ex-SNPE), classé Seveso «seuil haut».

Le maire de Toulouse y exprime non seulement la nécessité mais également l’urgence de procéder à la dépollution totale de ces quatre 4 lacs creusés durant la première guerre mondiale, qui contiennent des excédents de poudre d’armes militaires, dont 5 000 tonnes de nitrocellulose, une matière hautement explosive à l'air libre 


Ces ballastières provoquent depuis de nombreuses années l'inquiétude des riverains et des usagers du site. 

Le ministère de la Défense s'était engagé à faire connaître fin 2013 la solution technique retenue pour l'élimination de cet héritage de la 1ère guerre mondiale, ainsi qu'un calendrier de dépollution. Les riverains et les usagers du site attendent toujours.
l



Sur le même sujet

De la source du Danube au Grau-du-Roi en kayak : une aventure de plus de 7 000 km

Les + Lus