Ossements découverts dans les Pyrénées : il peut s'agir d'Esther Dingley randonneuse britannique disparue en novembre

Des restes, sans doute humains, ont été découverts en fin de semaine dernière au sud de Bagnères-de-Luchon, dans les Pyrénées. Des analyses sont en cours mais il pourrait s'agir de ceux d'Esther Dingley, une randonneuse britannique portée disparue dans le secteur depuis le 22 novembre 2020.
Les Pyrénées, dans le secteur de Luchon, où une jeune randonneuse britannique a disparu le 22 novembre 2020.
Les Pyrénées, dans le secteur de Luchon, où une jeune randonneuse britannique a disparu le 22 novembre 2020. © Sylvestre / MAXPPP

La découverte remonte au jeudi 22 juillet 2021, selon la radio régionale espagnole Huesca. Ce jour-là, un randonneur espagnol aurait trouvé un crâne dans le secteur de Benasque. Il pourrait s'agir de celui d'Esther Dingley, une randonneuse britannique disparue en novembre dernier.

D'après la radio espagnole, ce randonneur se trouvait dans les environs immédiats du port de la Gléré quand il a découvert ce crâne et prévenu la garde civile espagnole. Une fois sur place, cette dernière a localisé les restes humains sur le versant français du Port et prévenu la gendarmerie française.
Selon des sources proches de l'enquête en Espagne, "le crâne pourrait correspondre à celui d'Esther Dingley par la couleur et la longueur des cheveux" explique la radio. Mais il faut bien sûr procéder à des analyses ADN pour vérifier si les ossements retrouvés sont bien humains et si ce sont ceux de la randonneuse disparue.

Une randonneuse partie seule en montagne

Esther Dingley avait entrepris le 22 novembre 2020 une randonnée de plusieurs jours, seule en montagne, dans le Luchonnais. Elle devait à priori randonner versant français et versant espagnol entre le port de la Gléré et celui de Vénasque. Son dernier signe de vie est un selfie, envoyé à son compagnon le 22 novembre. C'est ce dernier, sans nouvelle le jour supposé de son retour, qui avait alerté les secours le 25 novembre. Depuis, de nombreuses opérations de recherches franco-espagnoles ont été menées sur les deux versants des Pyrénées. Sans succès jusqu'à ce jour.

Sur les réseaux sociaux, l'organisation à but non lucratif LB Trust Global qui s'est donnée pour mission de venir en aide aux familles de personnes disparues à l'étranger et qui relaie depuis sa disparition les messages du compagnon d'Esther Dingley et de sa famille indique qu'"elle est au courant de la découverte de ce qui peut être des restes humains à proximité de la dernière localisation connue d'Esther Dingley".

"Sa famille a été informée de la découverte et nous la soutenons" dit-elle encore.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
montagne nature pyrénées disparition faits divers justice société décès