Deux avions ATR-72 déroutés faute de pouvoir atterrir : un brouillage GPS par la Russie suspecté

Une compagnie aérienne a décidé de suspendre ses vols à destination de l'Estonie pour des raisons de sécurité. Deux avions ATR de la Finnair ont dû être déroutés, deux jours de suite, ces 25 et 26 avril 2024 en raison d'un brouillage GPS empêchant une approche sécurisée de l'aéroport de Tartu.

Le nombre d'attaques se multiplie depuis 2022 et la guerre en Ukraine. Il s'agit d'interférences GPS qui impactent le trafic aérien commercial dans la région de la mer Baltique. Les 25 et 26 avril 2024, deux ATR-72 de la compagnie Finnair n'ont pas pu atterrir comme prévu à Tartu en Estonie, en raison d'un brouillage du système de géolocalisation et de l'absence d'alternatives de prise en charge des avions sur cet aéroport.

Le GPS, seul outil pour atterrir

Depuis ce lundi 29 avril 2024 et jusqu'à la fin mai, Finnair suspend ses vols quotidiens entre Helsinki et Tartu. "Les méthodes d'approche actuellement utilisées à l'aéroport de Tartu sont basées sur un signal GPS. Les interférences GPS, assez courantes dans la région, affectent l'usage de cette méthode d'approche et peuvent donc empêcher l'avion de s'approcher et d'atterrir", explique la compagnie aérienne dans un communiqué. La raison de cette décision ? Deux incidents, deux jours de suite. Deux ATR-72 ont dû faire demi-tour le 25, puis le 26 avril 2024, en raison d'interférences GPS.

"Les systèmes des avions Finnair détectent les interférences GPS, nos pilotes sont bien conscients du problème et les avions disposent d'autres systèmes de navigation qui peuvent être utilisés lorsque le système GPS est inutilisable", précise le directeur de la compagnie aérienne. Le souci, c'est que sur l'aéroport de Tartu, seul le système de géolocalisation permet la prise en charge des avions en approche. Finnair espère que ce mois de suspension de ses vols laissera suffisamment de temps pour mettre en place une alternative au signal GPS.

Un brouillage de la Russie ?

"Les interférences GPS ont augmenté depuis 2022 et les pilotes de Finnair ont signalé des interférences, notamment près de Kaliningrad, de la mer Noire, de la mer Caspienne et de la Méditerranée orientale", précise encore la compagnie aérienne finlandaise.

Selon un rapport d'analyse des registres de vol rendu par un site internet qui publie des cartes quotidiennes des interférences GPS, 46.000 avions auraient connu des problèmes de GPS au-dessus de la mer Baltique depuis août 2023.

De son côté, en mars 2024, le gouvernement britannique a confirmé qu'un avion de la Royal Air Force transportant le secrétaire à la Défense, Grant Shapps, avait vu son signal GPS brouillé alors qu'il volait près de l'enclave russe de Kaliningrad, alors qu'il rentrait au Royaume-Uni depuis la Pologne.

Des journalistes du Times étaient à bord. Selon eux, le signal GPS a été perturbé pendant trente minutes environ. La région de la mer Baltique est connue pour être une zone où volent avions de combat et bombardiers russes.

Cette question du brouillage des GPS et de la sécurité aérienne est particulièrement prise au sérieux. En témoigne cette réunion au sommet au mois de janvier entre l'association du transport aérien international et l'agence européenne de la sécurité aérienne.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité