Deux chevaux blessés par balle à Labastide-Clermont, près de Toulouse

Le 22 décembre dernier, à Labastide-Clermont (31) les propriétaires de chevaux découvrent que deux d'entre-eux sont blessés. Une balle à traversé l'encolure du premier animal avant de se loger dans la cuisse d'un deuxième.  Une plainte a été déposée contre X. 
La balle a traversé l'encolure d'un premier cheval (ici à l'image)  avant de se loger dans la cuisse d'un deuxième équidé.
La balle a traversé l'encolure d'un premier cheval (ici à l'image) avant de se loger dans la cuisse d'un deuxième équidé. © Solène Pillier
En ce 22 décembre et comme tous les jours, Solène Pillier va nourrir ses chevaux. Chose étrange, ce matin là, l'un d'eux s'est placé à l'écart du groupe, accompagné du chien de la famille. La jeune femme s'approche et constate, choquée, que l'animal a un énorme trou à la cuisse et le muscle déchiqueté. Très rapidement, elle observe que l'une de ses juments en gestation a été aussi blessé au niveau de l'encolure.
"Au début, j'ai cru que c'était mon étalon qui était devenu méchant et qui les avait mordu, raconte Solène Pillier. Lorsque ma vétérinaire est venue, elle a pensé à un sanglier. Mais très rapidement on a vu à la radio que c'était une balle que Paloose avait dans la cuisse."
La balle a pu être extraite de la cuisse du cheval
La balle a pu être extraite de la cuisse du cheval © Solène Pillier

Un appel aux dons

La balle aurait donc traversé l'encolure de la jument, Anapa, pour ensuite se loger dans la cuisse de Paloose.
Aucun organe vital n'a été touché mais les dégâts causés nécessitent des soins. La plaie de Paloose part en nécrose et il va devoir être hospitalisé en clinique. Les frais s'élèvent déjà à 2000 euros. Une somme dont ne disposent pas les propriétaires qui ont décidé de faire un appel aux dons.      

A 50 mètres de la maison

Solène Pillier n'arrive toujours pas à comprendre ce qui a pu se passer : "Est ce une balle perdue d'un braconnier ? D'une partie de chasse ? Est ce une personne qui s'est amusé à tirer sur nos chevaux ? s'interrogent-t-elle avant de préciser. Je ne suis pas anti-chasse, bien au contraire. La veille, ma voisine nous a assuré avoir entendu un coup de fusil très proche de la maison et le lendemain, on a entendu tiré dans le brouillard. On est choqué et on a peur. Les faits se sont déroulés à 50 mètres de chez nous, entre 6 heures du matin et 10 heures. Si c'est une balle perdue, cela aurait pu toucher un enfant ou nous. Cela aurait pu être très grave. "
Une plainte contre X a été déposée à la gendarmerie.   
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers cheval animaux chasse