Deux députés LREM de la Haute-Garonne se sont abstenus sur le projet de loi asile et immigration

Comme en première lecture, la députée Sandrine Mörch n'a pas voté le texte de Gérard Collomb. Son collègue Sébastien Nadot, qui n'avait pas pris part au vote lors du premier passage de la loi devant l'Assemblée, a choisi lui aussi de s'abstenir cette nuit. 

Sébastien Nadot et au second plan Sandrine Mörch
Sébastien Nadot et au second plan Sandrine Mörch © Nadot / Twitter
Pendant l'affaire Benalla, le travail parlementaire se poursuit. A une heure du matin ce vendredi, l'Assemblée nationale a adopté en seconde lecture le texte Asile & Immigration présenté par le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb.

Peu de députés étaient présent dans l'hémicycle durant ce vote : le texte a été voté par 48 voix pour et 17 contre ! Sur les 312 membres du groupe majoritaire de La République en Marche seuls 55 députés ont participé au vote. Une d'entre elles a voté contre et 11 se sont abstenus dont Sandrine Mörch et Sébastien Nadot, respectivement députés des 9ème et 10ème circonscription de la Haute-Garonne. 

Lors du premier passage du texte devant les députés, Sébastien Nadot n'avait pas pris part au vote. Il avait expliqué à France 3 qu'il avait tenté d'infléchir le texte, en vain, et avait précisé qu'il se serait abstenu s'il avait été présent ce jour-là.

Ce vendredi, le député était dans l'hémicycle. Il s'est donc, cette fois, abstenu, expliquant que ce texte, malgré quelques évolutions à la marge après l'aller-retour avec le Sénat, ne garantit pas "la protection des plus fragiles".
Sa collègue Sandrine Mörch avait elle aussi bataillé (à l'Assemblée et dans les médias) en avril contre ce texte et... son président de groupe, Richard Ferrand, qui n'avait cessé de rappeler les députés LREM tentés par la "fronde" sur ce texte à rentrer dans les rangs. Cette fois, dans le brouhaha de l'affaire Benalla, les débats internes à La République en Marche se sont fait à pas plus feutrés. Sandrine Mörch a réitéré son vote en s'abstenant également sur ce texte. 

A noter que parmi les autres députés de la région, seuls le député LREM du Tarn Jean Terlier était présent et à pris part à ce vote : il a voté pour. Tous les autres étaient absents. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique immigration société