Dîners clandestins : écoutez le coup de gueule du chef étoilé de Toulouse, Michel Sarran

Le chef cuisinier, Michel Sarran, est scandalisé et dénonce l’organisation de dîners clandestins à Paris. Lors de l’émission “C à Vous” diffusée sur France 5, lundi 5 avril, le chef étoilé de Toulouse a indiqué trouver cela lamentable et irrespectueux.

Michel Sarran a hâte de retrouver ses cuisines.
Michel Sarran a hâte de retrouver ses cuisines. © Xavier De Fenoyl. MaxPPP

Le chef cuisinier Michel Sarran est exaspéré et trouve indigne l'organisation de dîners clandestins à Paris. Interviewé dans l’émission “C à Vous” diffusée sur France 5, lundi 5 avril, le restaurateur de Toulouse n'y a pas été avec le dos de la cuillère lorsque l’animatrice, Anne-Elisabeth Lemoine, lui a demandé ce qu’il pensait des dîners mondains clandestins organisés à Paris. “C’est lamentable et à proprement parler scandaleux parce que ça discrédite une profession par rapport aux Français, dans une période qui est assez compliquée.” 

Dans cette vidéo, Michel Sarran ne cache pas sa colère envers les restaurateurs clandestins. Ecoutez le :

VIDÉO : la colère de Michel Sarran

Contacté par téléphone ce matin, Michel Sarran indique que ce genre de comportement porte préjudice à la profession, "cela donne une très mauvaise image des restaurateurs, même si c’est une minorité, je voudrais que ces gens-là soient punis parce qu’ils nous font du mal. C’est aussi irrespectueux envers le gouvernement qui fait des efforts avec le chômage partiel et en prenant en charge 20% du chiffre d’affaires ou 10.000 euros pour les plus petites structures".

Ces gens font preuve d’un égoïsme qui n’est pas acceptable, c’est scandaleux de faire ça, en plus, s’il faut, ils n’hésitent pas à toucher les aides. J’espère qu’ils seront pénalisés.

- Michel Sarran, chef étoilé de Toulouse

Dans cette période compliquée, le chef étoilé toulousain estime que "l’immense majorité des restaurateurs a une éthique, fait preuve de civisme, avec un esprit citoyen. Mais il y a toujours des petits grains de sable dans une chaussure qui font mal même si ils ne sont pas nombreux. C'est un peu cela, ça fait tache d’huile".

Et ajoute, "chacun fait des efforts, que l’on soit petit ou grand restaurateur, on n’a pas d’activité mais on reste respectueux des règles. On peut ne pas être d’accord avec les décisions gouvernementales mais une fois que les décisions sont prises, on s’y tient sinon c’est n’importe quoi".

Le problème n’est pas le prix du menu puisqu’il y a des clients pour ça, ce n’est pas une histoire d’argent, c’est une histoire d’enfreindre la loi et ce n’est pas tolérable.

- Michel Sarran, chef étoilé

 

Poisson d'avril

Michel Sarran a tout de même gardé son sens de l'humour en communiquant qu'il allait intégrer l'équipe du Stade toulousain pour s'occuper de l'aspect nutritionnel des joueurs et qu'il allait fermer son restaurant. "C'était le premier avril, on a lancé ce poisson d'avril qui est devenu une énorme sardine qui a bouché le port de Marseille, c'est bien évidement faux."

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers cuisine culture gastronomie confinement santé société covid-19 polémique