Vaccinodrome de Toulouse : la Protection Civile recherche des bénévoles

Pour accompagner la montée en puissance du grand vaccinodrome du Ramier à Toulouse, la Protection Civile de Haute-Garonne recherche des bénévoles. Une aide précieuse pour accueillir et prendre en charge le public avant la vaccination. 

Les bénévoles de la Protection Civile prennent en charge les personnes qui viennent se faire vacciner.
Les bénévoles de la Protection Civile prennent en charge les personnes qui viennent se faire vacciner. © Léo Juaneda - Protection Civile

Depuis le week-end de Pâques, les bénévoles de la Protection Civile sont mobilisés sur le grand vaccinodrome du Ramier à Toulouse pour accueillir le public. Les 3 et 4 avril 2021, une trentaine de bénévoles était répartie sur l'immense bâtiment du hall 8 de l'ancien parc des expositions pour prendre en charge les personnes qui avaient pris rendez-vous.

Accompagner la montée en puissance de la vaccination

La vaccination s'accélère en Occitanie. Le week-end de Pâques, 4000 personnes ont reçu une dose dans le vaccinodrome. Entre le 29 mars et le 4 avril, 180 000 injections ont été réalisées. Soit 20 000 de plus que la semaine précédente.

Et l'Agence Régionale de Santé compte ouvrir un deuxième grand centre de vaccination d'ici quelques jours sur Toulouse, les besoins d'accueil et de prise en charge sont donc importants. 

Par ailleurs, les bénévoles de la Protection Civile sont déjà mobilisés chaque jour sur les contrôles sanitaires aux frontières avec les pompiers de Haute-Garonne à l'aéroport Toulouse Blagnac. L'association a donc besoin de plus de bras.

L'association lance ainsi un appel aux personnes qui souhaitent apporter leur aide. Maxime Rio, vice-président de la Protection Civile de Haute-Garonne prévient :

Pas besoin d'avoir un diplôme de secouriste. Les missions des bénévoles seront concentrées sur la gestion des flux, l'accueil, la prise de température et la prise en charge des personnes à mobilité réduite. Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues.

Un besoin surtout les week-end

Pour être opérationnelle, l'association estime qu'elle a besoin d'une dizaine de bénévoles en plus. Des volontaires qui devront se rendre disponibles les samedis et dimanches. 

Les services d'Etat comptent sur notre mobilisation, nous appelons chaque citoyen qui souhaite s'investir quelques journées par mois à nous rejoindre pour permettre aux centres de vaccination une ouverture dans la durée et sans surcharge pour les bénévoles déjà mobilisés depuis un an.

Maxime Rio, vice-président de la Protection Civile de Haute-Garonne et chef du dispositif au vaccinodrome du Ramier

Les étudiants appelés en renfort

Le 2 avril 2021, le CHU de Toulouse a lancé une campagne de recrutement des étudiants pour aider à la vaccination. Un appel entendu car 1000 candidatures ont été reçues pendant le week-end de Pâques. Elles viendront compléter les 600 volontaires déjà mobilisés pour la vaccination. Des étudiants issus en majorité des facultés de médecine, pharmacie, dentaire et de l'école d'infirmiers. 

Il nous faut 2000 étudiants pour être opérationnels et pour pouvoir faire des rotations de planning. Nous avons réussi à mobiliser des bonnes volontés. C'est très bien !

Vincent Bounes, chef du Samu 31

Pour que ces emplois rémunérés au forfait heure soient compatibles avec les études, des vacations de 6 heures par jour sont proposées sur différents créneaux : 8h-14h et 14h-20h. 

Les personnes intéressées sont invitées à postuler sur le site : www.chu-toulouse.fr

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société vaccins - covid-19