• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Disquaire Day : Toulouse, 2ème ville fondue de vinyles après Paris

Une dizaine de disquaires sont sur la place toulousaine. / © France 3 Midi-Pyrénées
Une dizaine de disquaires sont sur la place toulousaine. / © France 3 Midi-Pyrénées

Est-ce l'effet d'un goût actuel très prononcé pour le vintage ? Le vinyle en tout cas est en train de damer le pion à son héritier numérique, le CD. A Toulouse, ses amateurs sont nombreux, ses vendeurs aussi...

Par Marie Martin

C'est un tout. Il y a la forme, le format, le design, la face A et la face B. Et le son, bien sûr. Tellement plus authentique, tellement plus chaud...Autant de détails qui font le vinyle est finalement resté incontournable pour les mordus de musique. Alors que le CD (qui n'a guère tenu ses promesses d'éternité) est en passe de se faire détrôner, les disques eux font leur retour en force. Il s'en est vendu 400 000 en France l'an passé. Et certains artistes, notamment issus de la scène des musiques actuelles, n'hésitent pas à éditer en vinyle seulement.
C'est dire si le Disquaire Day, version française du Record Store Day, peut être l'occasion de fêter la musique ce samedi 19 avril. Particulièrement à Toulouse, deuxième ville de France après Paris par le nombre de points de vente de vinyles : ils sont une dizaine de disquaires indépendants installés dans la ville rose.

Voir ici le reportage de Luc Truffert et Jean-Pierre Duntze, de France 3 Midi-Pyrénées : 

Disquaire day

 

Sur le même sujet

toute l'actu musique

"Essai clinique sauvage" : plutôt une "étude scientifique" pour Henri Joyeux

Les + Lus