Docteur soupçonné de trafic de drogue : "il prescrivait plus d'ordonnances pour la Prégabaline et le Subutex que les CHU "

Un médecin de 64 ans vient d'être mis en examen et placé en détention à Toulouse (Haute-Garonne), vendredi 2 février 2024. Le docteur était le principal prescripteur de Prégabaline et de Subutex de Haute-Garonne alimentant un important trafic de drogue.

À lui tout seul, il était devenu le principal prescripteur d'ordonnances pour la Prégabaline et le Subutex dans le département de Haute-Garonne en 2022, surpassant même celles de l'ensemble des prescriptions des hôpitaux publics toulousains, le CHU Rangueil et le CHU Purpan réunis.

Ce médecin a été mis en examen, vendredi 2 février 2024, des chefs d'aide au "mésusage ou à l'abus de médicament, plante, substance ou préparation classée comme vénéneuse dans le cadre de l'exercice d'une activité réglementée ; Escroquerie faite au préjudice d'une personne publique ou d'un organisme chargé d'une mission de service public pour l'obtention d'une allocation, d'une prestation, d'un paiement ou d'un avantage indu ; Cession ou offre illicite de substance, plante, préparation ou médicament inscrit sur les listes I et II ou classé comme psychotrope" et placé en détention provisoire, annonce le parquet de Toulouse dans un communiqué de presse.

Des ordonnances sans aucune auscultation

La justice est remontée à ce docteur après l'interpellation en janvier 2023 d'un individu vendant illégalement de la Prégabaline (médicament psychotrope inscrit sur la liste I). L'une de ces ordonnances provenait du cabinet médical de ce docteur âgé de 64 ans. Les investigations menées par la Brigade des stupéfiants (Rive Droite) ont permis de révéler que "plusieurs dizaines de prescriptions de ces deux médicaments (Prégabaline et le Subutex), réalisées par ce médecin au bénéfice de patients, dépassaient très largement la posologie maximale quotidienne. De nombreuses pharmacies se plaignaient également des conditions de délivrance de ces médicaments par ce médecin" rapporte le procureur de la République de Toulouse. 

Auditionnés, plusieurs patients indiquaient que ce médecin "se contentait de leur délivrer une ordonnance de Prégabaline et/ou de Subutex, sans aucun examen médical, sur simple demande de leur part. L'un d'eux affirmait également ne venir que pour se fournir en ordonnance dans le but de les revendre une fois délivrés, ce dont le médecin avait selon lui connaissance."

Un autre individu importait des cachets d'Inde

Un trafic sur l'agglomération toulousaine bénéficiait de ces "largesses". Le "docteur Prégabaline" en tirait des "revenus substantiels versés par la CPAM". Cette dernière a déposé plainte.

Parallèlement, un individu âgé de 30 ans, inconnu de la justice, a été interpellé. Il importait depuis l'Inde des cachets de Prégabaline. "Plus de 36 000 cachets de ce médicament étaient découverts à son domicile. Les investigations menées par le commissariat de TOULOUSE permettaient d'établir 70 livraisons de colis de Prégabaline au profit de cet individu entre l'année 2022 et le mois de janvier 2024." Il doit être lui aussi placé en détention provisoire. 

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité