Economie : les entreprises d'Occitanie ont perdu près de 10 % de leur chiffre d'affaires en 2020 selon la CCI

L'année 2020 a été difficile financièrement pour les entreprises. En Occitanie, leur chiffre d'affaires a chuté en moyenne de près de 10 %. Selon une enquête de la CCI d'Occitanie et de la direction régionale de la banque de France, le retour à la croissance de l'activité n'est pas prévu en 2021.

Le chiffre d'affaires a baissé de 35 % dans le domaine de l'hôtellerie-restauration.
Le chiffre d'affaires a baissé de 35 % dans le domaine de l'hôtellerie-restauration. © Patrick Lefevre/MAXPPP

Ce jeudi 25 mars, la Chambre de Commerce et d'Industrie (CCI) d'Occitanie et la Direction régionale de la Banque de France publient leur " enquête de conjoncture ". Cette enquête, menée sur les quatre trimestres de l'année écoulée, permet d'observer la santé financière des entreprises occitanes, réparties en cinq secteurs d'activité distincts (services, industrie, construction, hôtellerie-restauration et commerce).

L'hôtellerie-restauration et l'industrie en difficulté

D'un point de vue général, la moyenne du chiffre d'affaires des cinq secteurs est en baisse de 9,8 %. 600 000 emplois ont été détruits au cours de l'année 2020. Les plus fortes baisses concernent l’hôtellerie-restauration et l’industrie.

Le premier nommé, victime collatérale des confinements, couvre-feu et interdiction d'ouverture, accuse une baisse de chiffre d’affaire de 35,3 % en 2020. L’emploi a reculé de 13%.

Dans le même temps, le secteur de l'industrie a, lui aussi, connu une importante chute de son chiffre d'affaires, estimée à 14,3%. Tout comme l'emploi qui enregistre une chute de 4,8% en comparaison avec l'année précédente. En 2021, de nouvelles destructions d'emplois, notamment dans l'aéronautique et l'agroalimentaire devraient avoir lieu.

Néanmois, les professionnels se montrent confiant quant à l'avenir du secteur en général. Les chefs d'entreprise interrogés pour l'enquête tablent sur une " amélioration de la rentabilité par rapport à l’année écoulée ".

 

Pas de retour à la croissance de l'activité prévu en 2021

En 2021, la CCI ne prévoit pas de retour majeur à la croissance de l'activité ni de retour à la création d'emploi, sauf dans la construction, les services et le commerce. 

Malgré des chiffres en chute, (-6,3% de chiffre d'affaire et -4,3% d'emploi), le secteur de la construction est le domaine d'activité présentant la meilleure perspective d'avenir. En 2021, son activité pourrait retrouver une hausse de 28 %. Après un premier semestre particulièrement difficile, les bilans des entreprises ne sont pas trop dégradés pour la fin d'année 2020 et leurs dirigeants considèrent qu’elles sont en bonne santé financière.

Seul secteur à ne pas avoir subi de baisse significative de son emploi (-0,1%), le domaine des services ne devrait pas connaître d'augmentation de la rentabilité en 2021. Les chefs d'entreprises anticipent cependant un accroissement de l’activité et une évolution favorable de l’emploi.

En dépit d'une baisse de son chiffre d'affaire, le secteur du commerce est le seul à noter une augmentation de ses effectifs (+0,8%). Les dirigeants considèrent, pour la majorité, que leurs entreprises sont en " bonne santé financière ". Ils voient un avenir favorable pour leur activité et pour le secteur mais ils restent prudents. Aucune augmentation majeure de chiffre d’affaires ou d'effectifs n'est à prévoir pour l'année prochaine, les estimations ne dépassant pas les +2%.

Les mesures de soutien économique vont coûter 32 milliards à l'Etat en 2021

Ce vendredi 26 mars, le Ministre  de l'Action et des Comptes publics, Olivier Dussopt a annoncé à l'AFP que les mesures de soutien vers l'économie allaient coûter 32 milliards à l'Etat en 2021. Selon l'INSEE, l'année 2020 a vu la dette et le déficit public atteindre des niveaux jamais vu depuis l'après-guerre.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société économie crise économique