Elles organisaient leur trafic de drogue sur Snapchat : six personnes interpellées à Toulouse

Le 17 septembre 2021, les enquêteurs de l'Ofast (office anti-stupéfiants) ont procédé à l'interpellation de six personnes soupçonnées de s'adonner à un trafic de stupéfiants d'envergure. Elles utilisaient la plateforme de messagerie Snapchat pour vendre cannabis et cocaïne.

L'enquête avait été ouverte en mai 2021. Un trafic de stupéfiants d'envergure, selon le procureur de la République de Toulouse, était alors sous surveillance : il s'opérait sur trois communes de l'agglomération toulousaine : Tournefeuille, Plaisance-du-Touch et Colomiers.

Des rendez-vous passés avec les clients sur Snapchat

Six personnes ont donc été interpellées, vendredi 17 septembre, par les agents de l'Ofast (office anti-stupéfiants). Lors des perquisitions, les enquêteurs ont découvert "une quantité importante d’espèces, des effets habituellement réservés aux forces de l’ordre (brassards police, gyrophare, cagoules, menottes, étuis d’armes de poing, etc.) et des stupéfiants", selon le communiqué du Parquet.

La personne à la tête de ce réseau utilisait la plateforme de messagerie Snapchat pour vendre du cannabis et de la cocaïne aux consommateurs des communes indiquées. Déjà connue de la justice pour des faits similaires, en 2013 et 2016, elle aurait attiré l'attention en circulant à bord de voitures de luxe sans rapport avec ses revenus de commerçant, toujours selon le communiqué du procureur de la République de Toulouse. 

Détention provisoire

C'est son "lieutenant" qui détenait les produits dont il faisait la promotion. Les autres personnes impliquées, dont un mineur, auraient servi de coursiers.

Les six personnes ont donc été interpellées vendredi. Les deux principaux responsables ont été déférés devant le juge d'instruction, vendredi 17 septembre. Mis en examen pour trafic de stupéfiants, ils ont été placés en détention provisoire. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers drogue trafic justice société