L'entraîneur du TFC Antoine Kombouaré : “quand on est vingtième au classement on a honte et c'est catastrophique”

L'entraîneur du TFC Antoine Kombouaré veut faire remonter son bloc défensif pour "défendre en avançant" / © Max PPP
L'entraîneur du TFC Antoine Kombouaré veut faire remonter son bloc défensif pour "défendre en avançant" / © Max PPP

Pour la 17ème journée de Ligue 1 de football samedi soir, le TFC se déplace à Strasbourg. Après une série de 6 défaites d'affilée les Toulousains sont derniers au classement et le doute s'installe dans leurs rangs. Pourtant l'entraîneur du TFC Antoine Kombouaré reconnaît être déçu, mais pas abattu.

Par Yann-Olivier d'Amontloir

Le TFC reste sur une série de 6 défaites consécutives en championnat de France de Ligue 1 de football. Les violets sont 20èmes et derniers au classement, avant de se déplacer ce samedi soir sur le terrain du RC Strasbourg-Alsace.
Pour l'entraîneur Antoine Kombouaré, il est clair que le doute s'est installé dans l'esprit de ses joueurs. Il doit donc travailler autant sur le plan psychologique que tactique, pour parvenir "à inverser la tendance, à briser la sinistrose".
Tout ça se passe dans les têtes : l'équipe est d'antant plus marquée qu'elle a joué 5 fois le maintien sur ces 6 dernières saisons.

Quand on est vingtième au classement on a honte, et sportivement c'est catastrophique

explique sans langue de bois le coach toulousain.
Pourtant, loin de se dire abattu, il affirme que - malgré ces mauvais résultats - il se lève chaque matin avec l'envie de se battre.

Des défaites pas des débâcles

Kombouaré s'appuie sur le scénario de ces défaites : un TFC qui fait mieux que résister, qui se crée même des occasions pour l'emporter, mais qui s'incline en encaissant le but de la défaite dans les dernières minutes du temps réglementaire, voire dans le temps additionnel - comme ce fut le cas à Rennes, face à Lyon et Monaco.
Pour l'entraîneur du TFC, lors des dernières défaites, l'équipe est passée de peu à côté d'un meilleur résultat.
Cependant le coach toulousain s'attend à un début de match acharné face aux Alsaciens.
En effet Strasbourg vient de subir 2 défaites coup sur coup, la dernière en date un cuisant 5 - 0 encaissé à Brest.
L'équipe voudra tout donner pour renouer avec la victoire, soutenue par son public du stade de la Meinau réputé comme un des plus chauds de France.

Défendre en avançant

En face, les violets sont en manque de certitudes sur lesquelles s'appuyer : ils ont un potentiel offensif intéressant, y compris sur le banc, mais leur défense est la plus faible du championnat en nombre de buts encaissés.
Son défaut : jouer trop bas et laisser les attaquants adverses trop s'approcher du but de Baptiste reynet.
Il faut donc faire remonter le bloc défensif, pour faciliter le travail de la rampe de lancement des actions offensives, car

notre équipe n'est pas faite pour construire le jeu depuis sa base arrière

 reconnaît le coach, qui a pris les rênes de l'équipe toulousaine depuis 2 mois.

Pour Antoine Kombouaré le TFC défend trop bas, il faut faire remonter le bloc et défendre en avançant.
Chaque lundi l'effectif violet retourne sur le terrain d'entraînement pour travailler.
Tous sont conscients que - pour renouer avec la victoire - "il faut savoir jouer des grands matchs sur la durée".
Outre le maintien en Ligue 1, l'enjeu c'est aussi de mettre un terme au désamour avec le public du Stadium.

Sur le même sujet

Les + Lus