Envie d'observer les ours dans les Pyrénées ? Cette mission de service civique est pour vous

Publié le Mis à jour le
Écrit par Marie Martin
L'ours Goiat photographié en Espagne.
L'ours Goiat photographié en Espagne. © Conselh Generau d'Aran

Le laboratoire Géode et l'association Dissonances proposent une mission de service civique portant sur l'observation de l'ours en Ariège. Les volontaires ont jusqu'au 15 janvier pour se manifester.

Le projet a pour nom "Pastoralisme et ours dans les Pyrénées" : il est porté par le laboratoire Géode (CNRS) de l'université Jean-Jaurès de Toulouse et l'association Dissonances. Il s'agit d'une mission inscrite dans le cadre du service civique. Jusqu'à demain, samedi 15 janvier 2022, les deux structures proposent à trois volontaires d'assurer la mise en place et le suivi d'un réseau de pièges photographiques installés dans les Pyrénées.

Où et quand ?

Le réseau de pièges est installé dans trois estives du Couserans dans le département de l'Ariège. La partie terrain de la mission aura lieu du mois d'avril à celui de novembre 2022. Le travail implique de passer "énormément" de temps en montagne donc d'être familier du milieu et de la randonnée.

La mission

Elle consiste à installer, désinstaller et entretenir ce réseau de pièges photographiques qui génère des photos d’ours, de brebis et d'autres animaux. Puis de saisir et de trier ces clichés. Les volontaires peuvent être amenés à entrer en contact avec des groupements pastoraux, des éleveurs et ou des organismes présents sur le terrain, comme l'ONF (office national des forêts), l'OFB (office français de la biodiversité)), etc. 

Conditions

C'est au sein de l'association Dissonances, en partenariat avec le laboratoire Géode, que s'effectue la mission de service civique. Le travail s'effectue plutôt en équipe, de préférence avec au moins une autre personne. Il faut être titulaire d'un permis B et si possible d'un véhicule, et ne pas reculer devant la vie en collectivité, car les nuits en montagne et donc la colocation sont possibles. 

Il faut également faire preuve de souplesse vis-à-vis du planning car la météo peut perturber le calendrier des sorties et pouvoir se rendre disponible certains week-end et jours fériés. Ne pas avoir peur des chiens (de bergers notamment) et être (un peu) bricoleur sont également importants.

Enfin, la gratification correspondra au montant légal en vigueur au moment du volontariat.

Les candidatures sont à adresser aux adresses suivantes : ruppert.vimal@univtlse2.fr et alice.ouvrier@univ-tlse2.fr

Quel objectif ?

L'association Dissonances et le laboratoire Géode, au travers de ce projet "Pastoralisme et ours dans les Pyrénées" a pour objectif de saisir les enjeux de la coexistence entre prédateurs et transhumants à l’échelle micro locale des estives. "Comment humains et non humains interagissent dans un espace donné ? Pratiques des hommes, comportements des ours et leurs interactions sont interrogés sous le prisme de la dimension spatiale et territoriale", explique l'appel à candidatures.

Qui sont-ils ?

Créé en 1969, le laboratoire Géode bénéficie depuis d’une double tutelle entre l’Université Toulouse 2 (Jean Jaurès) et le CNRS. Au carrefour des sciences sociales et des sciences de l'environnement, il regroupe des disciplines telles que la géographie physique, la socio-géographie, la télédétection, la géosciences, le paléoenvironnement, l'écologie, la géographie physique géosystémique, géographie sociale, l'archéologie, les sciences de l’éducation et plus récemment, la géographie de la conservation, l'anthropologie et l'histoire.

L'association Dissonances, elle, a été créée en 2013. Elle mêle pratique artistique, éducation populaire et science, et développe "des projets de recherche-action et recherche-création, d’enseignement, d’animation et de facilitation". Dissonances est basée dans le Morbihan (bretagne) et en Ariège. Elle est engagée dans le projet "Pastoralisme et ours dans les Pyrénées" depuis 2019.

Le service civique, c'est quoi, déjà ?

Le service civique, créé en France en 2010, est un dispositif d'encouragement à l'engagement de citoyenneté et de soutien public à cette dernière. Il est ouvert aux jeunes de 16 à 25 ans, sans condition de diplôme ou d'expérience, sur une durée pouvant aller de six à douze mois d'engagement. 

Il peut se réaliser dans les domaines suivants : 

  • la solidarité
  • la santé
  • l'éducation pour tous
  • la culture et les loisirs
  • le sport
  • l'environnement
  • la mémoire et et la citoyenneté
  • le développement international et l'action humanitaire
  • l'intervention d’urgence en cas de crise
  • la citoyenneté européenne

L'indemnisation mensuelle des volontaires est actuellement de 580 euros, intégralement versés par l'Etat.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.