• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Et si Midi-Pyrénées avait voté séparément de Languedoc-Roussillon ?

© MaxPPP
© MaxPPP

Le résultat final en aurait été modifié. La fusion des régions a imposé un résultat qui cumule les scores des deux régions. Mais, séparées, les choses ne sont plus les mêmes. 

Par Fabrice Valery

Deux régions séparées... et les résultats en sont changés ! Si les électeurs s'étaient exprimés, comme en 2010, dans deux régions séparées en Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées, l'ordre d'arrivée ne serait pas le même.

En effet, Louis Aliot arrive en tête en grande partie grâce aux voix récoltées en Languedoc-Roussillon. Il recueille en effet plus de 39 % dans les 5 départements de cette région et seulement 26,26 % en Midi-Pyrénées.

Dans cette région, c'est Carole Delga qui arrive en tête avec 29,32 %. Mais additionné à celui de Languedoc-Roussillon (19,67 %) son score chute à 24,81 % sur l'ensemble des deux régions. Il y a donc 20 points d'écart entre Louis Aliot et Carole Delga en Languedoc-Roussillon en faveur du candidat FN et 3 en Midi-Pyrénées dans l'autre sens !

Même constat pour le candidat des Républicains Dominique Reynié : son score de 20,83 % en Midi-Pyrénées est plombé par ses 17,24 % en Languedoc-Roussillon. 

Midi-Pyrénées tempère donc la percée du FN qui est surtout importante dans les départements de Languedoc-Roussillon.


A lire aussi

Sur le même sujet

Collioure : une dizaine de personnes blessées par une fusée de feu d'artifice

Les + Lus