Evacuation d'un squat : 19 personnes en garde à vue à Toulouse

19 personnes ont été placées mercredi après-midi en garde à vue à Toulouse après une descente de police dans un squat où les forces de l'ordre auraient aussi découvert des projectiles confectionnés en vue de la manifestation de jeudi contre la loi El Khomri. 

L'évacuation d'un squat installé dans d'anciens bâtiments du ministère des finances, rue Roquelaine à Toulouse, a conduit au placement en garde à vue de 19 personnes ce mercredi après-midi, a-t-on appris de source policière. Les squatteurs de "La maison du 32 mars" s'étaient installés il y a deux jour sur place. 

Une autre source, syndicale, affirme que lors de cette opération de police des projectiles ont été découverts (white spirit, peintures, ampoules électriques), rassemblés, selon cette source, en vue de la manifestation de jeudi contre la loi El Khomri. Selon la police, les personnes interpellées font partie de la mouvance "d'extrême gauche"

Suite à ces interpellations, une quarantaine de personnes s'était rassemblée mercredi après-midi devant l'hôtel de police de Toulouse pour apporter leur soutien aux gardés à vue. 

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité