Profitant d'un incendie pour s'échapper d'un centre de rétention, le fugitif est interpellé quelques heures plus tard à 400 km de là

Dans la nuit du 9 avril 2024, un violent incendie a ravagé une partie du centre de rétention administratif de Cornebarrieu, près de Toulouse, provoquant non seulement des dommages considérables mais aussi l'évasion de plusieurs détenus.

Un violent incendie s'est déclaré au centre de rétention administratif de Cornebarrieu en Haute-Garonne, près de Toulouse, dans les premières heures de la nuit du mardi 9 avril 2024, causant d'importants dégâts et entraînant l'évasion de plusieurs détenus.

Aux alentours de 4 heures du matin, les services d'urgence ont été alertés d'un feu au centre de rétention, situé à proximité de l’aéroport de Blagnac. L'incendie a été déclenché par un feu de matelas et de vêtements.

Une partie des locaux du centre a subi de lourds dégâts. Selon nos informations, quatre personnes placées au CRA ont profité du sinistre pour tenter de s'enfuir. Trois ont été interpellées. Un autre serait toujours en fuite. Mais comme l'ont révélé nos confrères d'Actu Toulouse, ce dernier a été interpellé quelques heures plus tard en gare Saint-Charles de Marseille

Plusieurs surveillants auraient également été légèrement blessés. Le centre de Cornebarrieu est connu pour accueillir des individus en situation irrégulière, en attente de résolution de leur procédure d'expulsion. Géré par la police aux frontières, l'établissement est souvent le dernier arrêt avant l'expulsion du territoire français pour ces personnes.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité