Explosion des cas de coqueluche, une menace insidieuse à ne pas prendre à la légère : trois conseils pour éviter de l'attraper

La coqueluche connait une véritable recrudescence en Occitanie comme partout en France. Cette maladie n'est à prendre à la légère, en particulier pour les femmes enceintes et les nourrissons. Voici les conseils de prévention pour y échapper.

La coqueluche, bien que souvent considérée comme une maladie infantile bénigne, reste une menace sérieuse pour les nourrissons, les femmes enceintes et les personnes non vaccinées. Cette infection respiratoire causée par la bactérie Bordetella pertussis se propage facilement par les gouttelettes de salive émises lors des quintes de toux caractéristiques, pouvant durer plusieurs semaines. Malgré les progrès de la médecine, la coqueluche continue de sévir, avec une recrudescence inquiétante des cas en Occitanie et dans toute l'Europe.

Près de 6.000 cas de cette infection respiratoire ont été recensés sur les cinq premiers mois de l'année en France, contre 495 sur l'ensemble de 2023, 67 en 2022 et 34 en 2021, a indiqué de son côté mardi l'Institut Pasteur. Voici les conseils pour éviter de l'attraper.

1. Comprendre la coqueluche et ses risques

La coqueluche est une maladie respiratoire très contagieuse causée par une bactérie. Elle se transmet facilement par la toux des personnes infectées, principalement au sein des familles et des collectivités. Les quintes de toux fréquentes peuvent durer plusieurs semaines. Les nourrissons de moins de 6 mois et les femmes enceintes sont particulièrement à risque de développer des formes graves nécessitant une hospitalisation, voire entraînant le décès.

2. La vaccination: la meilleure protection

Face à la recrudescence inquiétante des cas de coqueluche en Occitanie et dans toute l'Europe, la vaccination reste le moyen de protection le plus efficace. Le calendrier vaccinal prévoit:

Pour les nourrissons et enfants

  • Vaccinations à 2 mois, 4 mois et 11 mois
  • Rappels à 6 ans et entre 11-13 ans

Pour les adultes

  • Rappel à 25 ans
  • Rattrapage possible jusqu'à 39 ans pour les non-vaccinés
  • Vaccination recommandée pendant la grossesse (2e trimestre de préférence) pour protéger le nouveau-né

Pour les professions à risque

Vaccination obligatoire pour les professionnels de santé, de la petite enfance, les étudiants en filières médicales/paramédicales et les assistants maternels.

3. Le port du masque: une mesure barrière essentielle

En cas de symptômes d'infection respiratoire (rhume, toux, fièvre), le port du masque est vivement recommandé. Il protège à la fois la personne malade et son entourage, en réduisant les risques de transmission de la coqueluche, particulièrement aux nourrissons trop jeunes pour être vaccinés.N'hésitez pas à consulter votre médecin ou à vous renseigner auprès des autorités sanitaires pour plus d'informations sur la vaccination et les mesures de prévention contre la coqueluche.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité