Le fabricant toulousain de drones Delair rachète son principal concurrent américain

Le lancement du dernier né des drones conçus par la société toulousaine Delair. / © Delair
Le lancement du dernier né des drones conçus par la société toulousaine Delair. / © Delair

Spécialisée dans les drones destinés aux industriels, l'entreprise toulousaine Delair continue son essor. Elle vient de racheter son principal concurrent, l'Américain Airware, spécialisé dans l'analyse et l'exploitation des données collectées par drones, pour une somme restée confidentielle.

Par Laurence Boffet

Créée en 2011 et basée à Labège, Delair est devenue en quelques années leader sur le marché des drones à voilure fixe. Bardés de caméras et de capteurs, ils permettent aux entreprises de collecter des données et de l'imagerie dans des domaines comme le transport, l'énergie ou encore l'agriculture.
 

Devenir "champion mondial"

En rachetant la société américaine Airware, Delair va reprendre sa plateforme logicielle de traitement et d'analyse des données collectées par drone et son portefeuille mondial de clients et de distributeurs. A travers cette acquisition, le Toulousain espère "renforcer sa présence aux Etats-Unis" et se positionner en "champion mondial des solutions drones pour l'industrie". 
 

La reprise des collaborateurs d'Airware en France

Le contrat prévoit aussi la reprise de la quasi-totalité des collaborateurs d'Airware en France. C'est ainsi que la firme toulousaine récupère 26 personnes des équipes de Redbird, entreprise française rachetée par Airware en 2016 et spécialisée dans les logiciels de traitement de données drones pour les secteurs de la construction, des mines et des carrières. 
Avec cette fusion, Delair espère maintenant recouvrir les principaux métiers intéressés par le drone professionnel. 

Voir ici le reportage de Christophe Neidhardt et Jean-Pierre Duntze :
Le Toulousain Delair rachète son concurrent américain Airware

Une levée de fonds mi septembre

Delair avait déjà annoncé mi-septembre une levée de fonds auprès du géant américain Intel, dont il est partenaire depuis l'an dernier, afin "d'accélérer le développement" d'Intel Insight, plateforme de stockage et d'organisation pour exploiter des données collectées par des drones. 
A long terme, l'objectif affiché par l'entreprise est de conserver sa "place de leader côté hardware et conquérir des parts significatives dans le marché en pleine expansion qu'est le software".
 

Sur le même sujet

Les images des manifestations à Barcelone

Les + Lus