Face à l'Ulster, le Stade Toulousain se qualifie pour les demi-finales de la coupe d'Europe de rugby

Le Stade Toulousain s'est qualifié dimanche 20 septembre pour les demi-finales de la Coupe d'Europe de rugby, en infligeant une correction (36-8) aux Irlandais de la province d'Ulster en quart de finale.
 

Le Stade Toulousain l'emporte 36-8 contre l'Ulster, grâce à un doublé de Cheslin Kolbe (ici, à gauche) en première mi-temps.
Le Stade Toulousain l'emporte 36-8 contre l'Ulster, grâce à un doublé de Cheslin Kolbe (ici, à gauche) en première mi-temps. © Fred Scheiber/AFP
Le Stade Toulousain s'est qualifié pour la onzième fois de son histoire pour les demi-finale de la Coupe d'Europe en balayant à domicile (36-8) les Irlandais de l'Ulster dimanche, grâce à cinq essais dont un doublé de Cheslin Kolbe.
    
Toulouse, battu par le Leinster l'an passé au même stade de la compétition (12-30), affrontera samedi prochain le vainqueur du match entre les Anglais de Northampton et ceux d'Exeter prévu plus tard dans la soirée. Il ne jouera à domicile qu'en cas de succès de Northampton.
    
Pour rejoindre le dernier carré de la plus prestigieuse des compétitions continentales, le Stade Toulousain a enchaîné un 25e match sans défaite à domicile (24 victoires) toutes compétitions confondues depuis un revers face à Castres, le 29 septembre 2018 en Top 14. 
    
C'est également la huitième fois en neuf quart de finales disputés à domicile que les Toulousains franchissent l'obstacle. Seul le Leinster, en 2006 (41-35), s'y est imposé à ce stade de la compétition. 
    
Avec une équipe sans surprise et toutes ses forces vives, Toulouse n'a pas traîné après le coup d'envoi: trois minutes de jeu et un ballon confisqué d'une aile à l'autre ont suffi pour décaler Cheslin Kolbe et ainsi idéalement lancer les Hauts-Garonnais (5-0, 3e).
    
Ultra dominants au sol, un secteur clé face aux Irlandais, les Toulousains ont gardé la main sur le ballon la majeure partie du premier acte.
    
Moins en réussite au pied que le week-end précédent face à La Rochelle (9 tentatives réussies sur 10), l'arrière Thomas Ramos n'est pas parvenu à concrétiser cette domination en manquant huit points au pied dans les trente première minutes (8-3, 25e). 
Comme souvent quand il faut faire la différence, c'est Cheslin Kolbe - élu homme du match - sur un cadrage-débordement d'école, qui a récompensé les siens juste avant le repos (15-3, 39e).

Des Irlandais sans idées

Lui aussi en grande forme depuis le début la saison, le demi de mêlée Antoine Dupont, sur une relance inspirée de Yohann Huget et un relais parfait de Sofiane Guitoune, a ensuite corsé l'addition dans la plus pure tradition du jeu debout à la toulousaine (22-3, 50e).
    
Dominés, sans idée ni gaz, les Irlandais n'ont jamais été en mesure de contester la domination sans partage d'une équipe toulousaine qui a enfoncé le clou par Ahki (62) puis Ramos (68) avant la réduction du score anecdotique de Cooney (73).
    
Après avoir remporté ses six matchs de poule, une première dans l'histoire du club, Toulouse, corecordman (avec le Leinster, éliminé la
veille) de l'épreuve avec quatre succès, a frappé fort.
Des supporters du Stade Toulousain ont suivi la rencontre à Seilh, dans le pub de l'Irlandais Trevor Brennan, ancien joueur du Stade Toulousain.
Des supporters du Stade Toulousain ont suivi la rencontre à Seilh, dans le pub de l'Irlandais Trevor Brennan, ancien joueur du Stade Toulousain. © Laurence Boffet/FTV
   
 
Ils ont dit...
Ugo Mola, le manager général toulousain : "C'est une chouette performance. On s'est donné les moyens de le réaliser et avec un peu plus de maîtrise on aurait même pu le faire bien plus vite. Les seuls moments où on a été en danger c'est sûr des ballons que l'on a lâché. Le bilan est hyper positif, bien sûr. L'Ulster n'a pas l'habitude de prendre autant de points, cela fait deux, trois ans que c'est une équipe bien en place sur la scène européenne.Notre rugby a été plutôt intéressant souvent et un peu approximatif d'autres fois". 

Antoine Dupont, demi de mêlée de Toulouse : "On est tous très contents du résultat, mais aussi de la manière. C'est notre match le plus
abouti, sur nos trois matches cette saison. On a su gommer nos erreurs, sur notre défense, la discipline, on était raccord partout. On a eu du mal à se détacher au score, avec des approximations en première mi-temps. On s'est fait peur sur quelques pertes de balle. On ne s'est pas affolé, on a maintenu le rythme et ça a fini par payer. Quand on rentre dans une phase finale, on a l'objectif de gagner la compétition. Dans le dernier carré, ce sont des matches de très haut niveau, la moindre erreur se paie cash. On a accumulé de l'expérience. On a appris de l'expérience européenne il y a deux ans (élimination contre Leinster 30-12 en 2019). On s'était bien préparés
".

Jérôme Kaino, 3ème ligne de Toulouse : "Je ne m'attendais pas à un score aussi large. Notre éguipe a grandi, on a beaucoup appris. C'est
spécial, la possibilité de gagner la Coupe d'Europe. On va soigner notre préparation. En demi-finale, il faudra être plus patient. Mon vieux corps tient le coup
".
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rugby sport stade toulousain