Cet article date de plus de 7 ans

Fin de la bataille entre les Bubblies et l'éditeur de Candy Crush

Les Bubblies resteront les Bubblies. L'éditeur de Candy Crush a abandonné la procédure contre le groupe toulousain à propos de leur nom. Aucune poursuite juridique n'avait jamais été engagée en réalité.
© Bubblies
Le petit groupe de rock toulousain les Bubblies, né il y a une dizaine d'années, a obtenu le retrait de la plainte du géant King, éditeur de jeux dont le fameux Candy Crush qui a envahi les smartphones. King voulait que les Bubblies changent de nom qu'il estimait trop proche d'un autre de ses jeu, Bubble witch saga, lancé en 2011. Une information confirmée sur la page facebook du groupe : "Notre avocat vient de nous annoncer que King.com suspendait la procédure INPI sans possibilité de la relancer !"

L'avocate de King, jointe par téléphone par un journaliste de France 3 Midi-Pyrénées, confirme qu'il n'y a plus de procédure en cours à l'institut national de la propriété industrielle, indiquant que le groupe des Bubblies en avait été informé depuis quelques temps déjà.

Les Bubblies resteront donc les Bubblies. Et se font au passage un bon coup de pub.

EN VIDEO / le reportage de Karine Pellat et Mathias Garnier
durée de la vidéo: 01 min 46
Fin de la bataille entre King.com et les Bubblies

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice internet culture musique