• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

France-Tonga : Le XV renoue avec la victoire

Brice Dulin, un arrière de confiance... / © Charly Triballeau/AFP
Brice Dulin, un arrière de confiance... / © Charly Triballeau/AFP

Samedi après-midi au Havre, les Bleus se sont offerts la victoire face aux Tonga, 38 à 18, dans le cadre d'un test-match. Le XV met ainsi un coup d'arrêt à une série de défaite, avant le match de samedi prochain face aux Springboks. 

Par M.M. (avec AFP)

C'est une victoire qui fait du bien. Après quatre défaites face aux Blacks, les Français ont renoué avec la victoire samedi après-midi, au Havre. Ils se sont imposés 38 à 18 face aux Tonga. Un bon test avant le match de samedi prochain face aux Spingboks...

Maestri exclu

Le deuxième ligne du XV de France Yoann Maestri, a été exclu pour un échange de coups de poing avec un adversaire. Il a fait preuve d'un "manque d'expérience" selon le manager Philippe Saint-André. Le joueur de Toulouse, sorti du terrain les larmes aux yeux, a récolté un carton rouge à la 42ème minute après s'être bagarré avec le pilier tongien Taumalolo, également exclu.
"C'est un manque d'expérience. Il prend le premier coup de poing. Au niveau international il ne faut rien dire, et il a répondu. Même s'il a répondu, ce n'est pas lui qui a fait le premier geste", a déclaré en conférence de presse d'après-match Philippe Saint-André,qui s'attend à être privé de Maestri pour le dernier test de la tournée d'automne, samedi prochain contre l'Afrique du Sud.
"On est tous assez tristes pour Yoann car il est tombé dans le piège. Déjà en première période ils (les Tongiens) avaient pris un (carton) jaune après un coup de poing du 9 (Moa). Ils sont entre l'agressivité normale et celle qui n'est pas autorisée. Ils ont essayé de nous faire déjouer car ils voyaient qu'on maîtrisait le match", a pour sa part déclaré le capitaine du XV de France, Thierry Dusautoir.

Dulin, arrière de confiance

L'arrière Brice Dulin, solide en défense et insaisissable en attaque, a éclaboussé de son assurance la victoire du XV de France face aux Tonga.
Durant la semaine, certains avaient prédit l'enfer au petit Castrais (1,76 m, 84 kg) face aux colosses des îles et leurs plaquages dévastateurs.
"C'est un peu comme ça tous les week-ends pour moi", avait-il répondu dans un sourire en ajoutant: "Il faudra être lucide pour les éviter".
Au stade Océane, il a mis sa leçon en application dès la première minute pour s'offrir un slalom de 30 mètres rythmé de jolis crochets qui ont laissé sur place plusieurs Tongiens. 
Dans une rencontre où le XV de France a déployé beaucoup de jeu, il a été omniprésent, comme sur son soutien d'une percée de Wesley Fofana qui l'a oublié et préféré taper à suivre pour Maxime Médard (16). "Ils étaient un peu désorganisés donc c'était peut-être un peu plus facile", tempère
le joueur de 23 ans. "Surtout, ça nous a mis en confiance et ça a permis de nous libérer de la pression qu'on avait sur les épaules. Malgré ça, ça a quand même été difficile", ajoute-t-il.
Derrière une défense française qui a parfois été hésitante, Dulin a été un dernier rempart précieux. Pour sa neuvième sélection, le champion de France a confirmé qu'il était un arrière digne de confiance.

DMCloud:127347
Rugby France-Tonga



Ils ont dit...

Thierry Dusautoir (3e ligne et capitaine du XV de France) : "Cela fait plaisir. On a effacé ce qui s'est passé à la Coupe du monde (victoire des Tonga en poule en 2011, ndlr), on peut passer à autre chose. On en a entendu parler ces deux dernières années. Le groupe a su bien négocier le match pour le gagner. On est très heureux mais le point noir c'est de perdre Yoann (Maestri, exclu). On a été assez réalistes offensivement, on a pris les trois points quand il le fallait. En défense, on a subi leur vitesse et leur puissance en première période, on a raté pas mal de plaquages, c'est un point sur lequel il va falloir travailler pendant la semaine. Il faudra modifier certaines choses contre les Springboks (samedi prochain) pour ne pas subir comme aujourd'hui (samedi) car eux sauront marquer. Cela va être dur physiquement mais ce match était une bonne préparation de ce qui va nous attendre au niveau
de l'impact et du défi physique
."

Maxime Médard (ailier du XV de France) : "Cela fait du bien à la tête, on a été récompensés de nos efforts. On avait toujours en tête la défaite
en match de poule de la Coupe du monde (2011) lorsqu'ils nous avaient bougés en mêlée, chambrés. On a été sérieux même s'il y a eu du déchet.
"

Gaël Fickou (centre du XV de France) : "Il y a eu une grosse intensité, c'était difficile face à des adversaires très physiques. Le combat était très dur,
on le savait. Gagner était le plus important. Contre l'Afrique du Sud (samedi prochain), ce sera encore plus physique et rapide. mais on va pouvoir travailler un peu plus sereinement.
"

Rémi Talès (ouvreur du XV de France) : "C'est la première fois que je ne joue pas contre les All Blacks avec la France ! Gagner va nous permettre d'avoir un peu plus le sourire et de repartir travailler dans la bonne humeur. On a réussi à concrétiser sur nos temps forts, notamment au début, puis on a manqué un peu de lucidité. Il faudra mieux gérer nos temps faibles et être plus rigoureux contre l'Afrique du Sud samedi prochain."

Mana Otai (entraîneur principal des Tonga) : "On a fait un bon match, qui a très engagé malgré quelques anicroches. Mes sentiments sont partagés, on a montré qu'on pouvait bien jouer mais aussi quelques faiblesses. Cela fait tout de même plaisir de voir qu'on peut jouer à ce niveau-là. On a aussi manqué de discipline."

Nili Latu (capitaine des Tonga) : "On était assez confiants avant le match, on a mis beaucoup d'allant mais ils nous ont mis sur le reculoir assez souvent grâce notamment à une bonne mêlée et leur jeu au pied. Si on avait pu mieux contrôler ces deux secteurs cela aurait pu être plus serré. Et notre indiscipline leur a donné des points faciles."

Sur le même sujet

Hérault : Mèze rend hommage aux 3 sauveteurs de la SNSM décédés aux Sables d'Olonne

Les + Lus

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant en trois minutes à ce questionnaire.

Commencer