Grève à Tisseo : une quarantaine de lignes de bus perturbées ce lundi à Toulouse

Publié le Mis à jour le
Écrit par Marie Martin
Selon Tisseo, une quarantaine de lignes (bus et tramway) sont perturbées ou déviées ce lundi matin.
Selon Tisseo, une quarantaine de lignes (bus et tramway) sont perturbées ou déviées ce lundi matin. © Frédéric Charmeux/La Dépêche du Midi/MaxPPP

Comme nous l'annoncions dimanche soir, un mouvement de grève chez les agents de Tisseo rend difficile le trafic des bus et des tramways, ce lundi 4 octobre, dans l'agglomération toulousaine. Une quarantaine de lignes sont perturbées ou déviées.

Comme prévu, c'est donc un lundi compliqué pour les usagers des transports en commun de l'agglomération toulousaine. Une partie des agents de Tisseo a répondu à l'appel à la grève des deux syndicats CGT et FNCR. Ce lundi matin, le trafic est donc fortement perturbé dans toute la ville. Selon Tisseo, une quarantaine de lignes (bus et tramway) sont perturbées ou déviées, depuis 5 heures. Les deux lignes du métro en revanche fonctionnent normalement.

Contre la sous-traitance de lignes de bus

Ce mouvement social intervient pour protester contre le projet d'externalisation de plusieurs lignes de bus, à l'horizon 2022. Un recours à la sous-traitance qui n'est pas du goût des deux organisations syndicales qui appelaient à la grève ce lundi. Pour elles, ce sont des économies faites sur le dos des agents, pour compenser des dépenses "faramineuses". En ligne de mire, le coût du chantier de la troisième ligne de métro à Toulouse. 

Difficile de dire combien de temps dureront les perturbations liées à cette grève : le préavis en tout cas a été déposé pour toute la semaine.

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.