La guerre du cassoulet passe par New-York... avant Toulouse

Depuis six ans, la fille du célèbre chef gersois André Daguin organise à New-York la "Cassoulet War", un concours de chefs américains autour du célèbre plat du Sud-Ouest. Le gagnant sera à Toulouse en juin 2020, pour le championnat du monde du cassoulet. 
Le mythique plat du Sud-Ouest est désormais revisité de mille et une manières.
Le mythique plat du Sud-Ouest est désormais revisité de mille et une manières. © Valentine Chapuis/MaxPPP
Qui a dit que la gastronomie du Sud-Ouest ne devait pas s'exporter aux Etats-Unis ? Le cassoulet, en tout cas, a l'air bien implanté outre-Atlantique. Grâce notamment à Ariane Daguin.

La fille du célèbre chef gascon André Daguin, disparu le 3 décembre 2019, a lancé il y a six ans la Cassoulet War, un concours de chefs américains, invités à proposer LEUR version du cassoulet, ce mythique plat du Sud-Ouest à base de haricots secs. La sixième édition de cette rencontre gastronomique franco-américaine a eu lieu durant cinq jours, du 20 au 24 février 2020, à New-York. Une vingtaine de chefs se sont frottés à l'exercice, sous le regard (et le palais) critique d'une vingtaine de juges... presque tous français, parmi lesquels des chefs et des vignerons de la région Occitanie. Et c'est un chef new-yorkais, originaire de Belgique, qui a remporté le premier prix. 

Il sera d'ailleurs à Toulouse, en juin prochain, pour le championnat du monde du cassoulet. 

Voir le reportage d'Odile Debacker, de France 3 Occitanie : 
La guerre du cassoulet passe par New-York... avant Toulouse
En attendant, la recette de cette Cassoulet War, 10 000 dollars, a été reversée à Action contre la faim.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
gastronomie culture