Handisport : sensibiliser le grand public, une journée de découverte des disciplines paralympiques avant la grand-messe de paris 2024

C'est aujourd'hui la journée mondiale du handisport. À quelques mois des JO paralympiques, les fédérations souhaitent promouvoir leurs disciplines. Des démonstrations avaient lieu cet après-midi à Toulouse. Objectif : convaincre le grand public que le handisport assure autant le spectacle que le sport valide.

Opération de promotion du handisport ce samedi à Toulouse à quelques mois des Jeux Olympique de Paris. L'occasion pour le grand public de découvrir des disciplines méconnues. 

Des handisports inconnus

Connaissez-vous la boccia ? Ce sport paralympique ressemble à la pétanque et se pratique avec des boules de cuir plus ou moins souples et une rampe de lancement ajustable.

"C'est adapté au niveau de handicap", explique Naïs Lamothe, étudiante en STAPS. "Si la personne ne peut pas bouger elle-même la rampe de lancement, elle aura une aide pour suivre ses instructions". 

Sensibiliser avant les JO de Paris

C’est l’une des disciplines présentées lors de cette journée nationale du sport et du handicap. À Toulouse, les étudiants de STAPS proposent de nombreux ateliers pour faire découvrir ces activités au grand public. Le volley assis côtoie le handball fauteuil.

"Cette année avec les JO de Paris, on s'est dit qu'il fallait marquer le coup et sensibiliser un maximum de personnes", témoigne Zoé Lopez, étudiante en STAPS  et organisatrice de la manifestation. "Il faut vraiment montrer l'importance du handisport et du sport adapté."

Mixité entre valides et non valides

"Les étoiles" sont aussi de la partie pour une démonstration de cheerleading. Ce club a créé la première section handisport en France : "On a du Cheer adapté, c'est pour des personnes avec des déficiences mentales", explique Chloé Touzet, coach de l'école de cheerleading "Etoiles". "On a aussi du paracheer pour les personnes à mobilité réduite qui pratique avec des valides". 

La première athlète de handicheer est également la nouvelle présidente du comité départemental handisport de Haute Garonne : "ce qui m’a plu c'est le mélange entre valides et non valides", raconte Sabine Salmon. "Et c'est cette mixité que moi je prône depuis très longtemps".

Opération séduction réussie.Chaque visiteur a pu tester les sports présentés durant cette journée mondiale du handisport.