Haute-Garonne : appel à manifester des parents d'élèves contre la fermeture de deux classes à l'école primaire de Lherm

Deux classes de l’école élementaire de Lherm, en Haute-Garonne, fermeront à la rentrée prochaine. L’association des parents d’élèves s’inquiètent pour l’enseignement des enfants, déjà fragilisés par la crise du Covid. Elle appelle à manifester ce mardi 8 juin.

Haute-Garonne - Une classe de maternelle va ouvrir et deux classes élémentaires vont fermer à l'école René Cassin de Lherm. 2021.
Haute-Garonne - Une classe de maternelle va ouvrir et deux classes élémentaires vont fermer à l'école René Cassin de Lherm. 2021. © Association Les Lherminots

Une classe ouvre, deux ferment. A la rentrée prochaine, une classe de maternelle doit ouvrir et deux classes élémentaires fermeront à l’école René Cassin de Lherm, en Haute-Garonne. Les parents d’élèves s’attendaient à une seule fermeture de classe.
D'où leur colère et cet appel à la manifestation.

Avec l’annonce d’une seconde fermeture dans le cadre du projet de réaménagement de la carte scolaire, ils s’inquiètent pour la qualité de l’apprentissage de leurs enfants qui serait pénaliser pour l’augmentation des effectifs dans les classes. L'association des parents d'élèves "Les Lherminots" appelle à manifester, ce mardi 8 juin à 17 heures, devant l’école de Lherm.

Des tensions déjà présentes dans les classes

Ces fermetures gonfleront les effectifs : « Actuellement, il y 229 élèves inscrits pour la rentrée 2021, ce qui correspond à une moyenne de 25,4 élèves par classe. Donc comme il faut limiter les CP à 24 élèves maximum, cela correspond à des effectifs plus élevés dans les autres classes dont beaucoup seront des cours doubles », précise Gaëlle Sanchez, la présidente de l’association des parents d’élèves. Elle dénonce également « la souffrance » des enfants, due à la crise sanitaire : « Avec les restrictions sanitaires, les enfants restent dans les classes. Il y a eu des tensions, des bagarres. Ils ont exprimé à l’oral et par écrit leur souffrance ».

Les Lherminots déplorent également la décision qui selon eux ne prend pas en compte l’augmentation probable des effectifs. « Dès la rentrée 2022, avec l’école inclusive, de nombreux élèves actuellement scolarisés dans des structures spécifiques arriveront dans les écoles », précise un communiqué de l’association. La construction de 80 logements neufs prévue devrait amener également de nouveaux élèves dans l'école.

Le maire nous soutient beaucoup. Maintenant, on aimerait être entendus et qu’ils comprennent les enfants. L’apprentissage n’a pas été fait correctement avec le Covid-19. Il faut se battre pour le futur de nos enfants.

Gaëlle Sanchez, présidente de l'association des parents d'élèves

Contacté, l’inspecteur de la circonscription n’a pour l’instant pas répondu aux sollicitations de France 3 Occitanie. Une pétition contre la fermeture de ces deux classes a été lancée. Elle rassemble déjà plus de 2.000 signatures.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société manifestation économie social covid-19 santé